Aller au contenu principal

ZNT, la FNSEA fait avancer le bon sens

Elaboration de la charte d’engagements départementale des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques

En 2019, la chambre d’agriculture et la FNSEA ont travaillé conjointement pour élaborer une charte dite riverains complète répondant aux objectifs de la loi Egalim en termes de protection des populations quant à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques en agriculture, particulièrement à proximité des lieux habités. Elle prévoyait des mesures concernant les produits de santé du végétal mais aussi des dispositions pour le « bien vivre » ensemble. Depuis, un arrêté ministériel et un décret d’application ont vu le jour fin 2019, sur l’utilisation des produits phytopharmaceutiques à proximité des zones d’habitation. Ces dispositions amènent la nécessité de zones de non traitement qui handicapent fortement la capacité à maintenir des standards de qualité élevés et la nécessaire compétitivité que les agriculteurs doivent avoir. Début mars, la section productions végétales de la Fnsea 63 a travaillé sur l’élaboration de la charte pour le Puy-de-Dôme afin de pouvoir la mettre rapidement en consultation auprès du public, condition indispensable pour pouvoir réduire les distances d’épandage. Or la crise sanitaire actuelle rend difficile la mise en oeuvre d’une consultation publique. La Fnsea s’est mobilisée afin d’assouplir les règles au regard du contexte. Aussi « les utilisateurs engagés dans un projet de charte pour lequel les organisateurs s’engagent à mener la concertation dès que le contexte Covid19 le permettra, peuvent, dans l’attente de l’approbation de la charte et jusqu’au 30 juin 2020, appliquer les réductions de distance selon les modalités prévues par l’arrêté du 27 décembre 2019. » confirme le gouvernement. La Fnsea 63 va donc faire le nécessaire pour transmettre son projet de charte à la préfecture. Cela permettra aux agriculteurs de bénéficier d’une réduction des distances d’épandage de certains produits sous réserve du respect des mesures (voir encadré).

 

Ce qu’il faut retenir

- Utiliser uniquement des produits phytopharmaceutiques qui ont une autorisation de mise sur le marché (AMM)

- Respecter les prescriptions particulières relatives aux lieux dits « sensibles » (établissements scolaires, médico-sociaux, parcs publics…) accueillant des personnes vulnérables, tels que définis à l’article L. 253-7-1 du code rural

- Prendre en compte les données météorologiques locales avant toute décision d’intervention, notamment la force du vent et l’intensité des précipitations qui font l’objet d’une règlementation particulière

- Respecter les zones non traitées figurant dans la décision d'autorisation de mise sur le marché d’un produit commercial ou sur son étiquetage pour leur utilisation au voisinage des points d'eau (a minima 5 m) ;


- Faire contrôler les pulvérisateurs de l’exploitation au minimum tous les 5 ans jusqu’en 2020, 3 ans par la suite ;


- Avoir un Certiphyto qui atteste une connaissance minimum sur les risques liés aux produits phytopharmaceutiques en termes de santé et d’environnement et s’assurer que l’ensemble des applicateurs de produits sur l’exploitation le détiennent également.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole