Aller au contenu principal

Dons alimentaires
Vous souhaitez donner…Solaal s’occupe de tout

Depuis sa constitution officielle le 14 janvier dernier, Solaal Auvergne-Rhône-Alpes poursuit son travail de prospection auprès des agriculteurs, des acteurs de l’agroalimentaire pour que le don alimentaire devienne un réflexe.

Association nationale née en 2013 sous l’impulsion de Jean-Michel Lémetayer, alors président de la FNSEA, Solaal continue de tisser sa toile sur le territoire français. Ainsi en début d’année, une antenne s’est constituée à l’échelle de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes à l’initiative de la FRSEA, des JA et de la Chambre régionale d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes. Comme toutes les autres entités, « Solaal constitue une passerelle entre les dons agricoles des agriculteurs, des coopératives ou des entreprises agroalimentaires et les associations du don alimentaire », explique Grégory Chardon, agriculteur dans la Drôme et président de Solaal Auvergne-Rhône-Alpes. Concrètement, sur la base du volontariat l’agriculteur, l’entreprise, la coopérative donne le produit et la quantité qu’il souhaite, Solaal s’occupe de la logistique et de la répartition auprès des associations. « Nous n’intervenons pas où il y a déjà des mécanismes de dons structurés ».

Anti-gaspi

Le service proposé par Solaal est gratuit. Par ailleurs, le don alimentaire ouvre droit à un crédit d’impôt de 60%. En phase de prospection, l’association régionale fait la tournée des départements pour trouver des partenaires (organisations professionnelles agricoles ou mécènes) pour financer l’animation et la logistique. « L’initiative est bien accueillie. Nous sensibilisons nos interlocuteurs au volet social, à l’impératif anti-gaspi en lien avec les programmes alimentaires territoriaux qui se déploient un peu partout », poursuit Grégory Chardon. Dans le cadre du plan de relance, l’association devrait pouvoir accéder à des financements.

Des besoins grandissants

Du côté des dons, alors que les besoins alimentaires n’ont fait que croître depuis la crise sanitaire, des partenariats commencent à se tisser dans la région avec des opérateurs des fruits et légumes notamment. « On regarde comment monter des opérations de dons de produits laitiers, de viande…mais c’est plus compliqué ». En multipliant les actions de communication, comme la chaîne du don, organisée lors du dernier salon international de l’agriculture, le réseau entend devenir la référence du don agricole et agroalimentaire. « Solaal c’est améliorer le don en le rendant plus fluide pour les agriculteurs », résume son président régional. 24 000 tonnes de produits ont été récoltés par le réseau Solaal depuis 2013, soit l’équivalent de 48 millions repas. En 2021, 3600 tonnes de produits ont été donnés représentant 7,2 millions de repas.

 

Comment faire ? Vous avez des produits à donner, contactez : Gwladys Seabra, coordinatrice Solaal Aura par mail aura@solaal.org ou par téléphone au 07.57.10.44.50.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Une aide à l'alimentation animale est allouée aux éleveurs pour couvrir une partie de la hausse des charges à laquelle ils sont confrontés depuis l'explosion de la guerre en Ukraine.
Plan de résilience : l'aide à l'alimentation animale
Dans le cadre du plan de résilience et pour faire face à la hausse de charges d’exploitation, le gouvernement octroie aux…
Nicolas Chatard, nouveau président JA63.
Le nouveau président de JA 63 entre innovation et persévérance
Nicolas Chatard a été élu président du syndicat Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme avec une nouvelle équipe et succède ainsi à…
Le COTI du 5 mai dernier a rassemblé, à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, la profession agricole et para-agricole, des élus locaux et l'enseignement agricole.
Installation/transmission et DJA, évolutions plus ou moins favorables
Une nouvelle DJA financée, non plus par le Feader mais par les Régions, devrait voir le jour le 1er janvier 2023 avec un montant…
Après plusieurs années d'augmentation, les effectifs de la Limousine se stabilisent en 2022.
L’Aubrac et la Limousine augmentent, la Salers se stabilise et la Charolaise décroche
Les effectifs bovins allaitants dans le Puy-de-Dôme sont en baisse chaque année mais certaines races résistent mieux que d'autres…
« Le contrat : une arme de proposition massive que doivent utiliser les éleveurs »
Alors que la décapitalisation s’accélère dans un contexte de hausse de charges sans précédent, la vente des animaux aux coûts de…
La journée de démonstration de matériel à Moureuille, le 20 avril, a attiré une trentaine de visiteurs.
La Cuma des Prés se tourne vers l’avenir
La Cuma des Prés à Moureuille compte une vingtaine d'adhérents qui ont accès à du matériel performant grâce à la collectivité.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole