Aller au contenu principal

Aménagement
Voie verte, les agriculteurs seront concertés

Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.

Personnes se promenant le long de l'Allier

Face à l’inquiétude légitime des agriculteurs rencontrant des géomètres sur le terrain pour l’étude de la voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines, la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme apporte quelques précisions.
Ces interventions sont un préalable aux rencontres prévues avec la profession agricole. Elles permettent dans un premier temps de vérifier si le tracé (et ses variantes), envisagé par le Conseil Départemental (en lien avec les élus du territoire), peut techniquement être retenu et s’il y aura besoin ou non d’emprises foncières supplémentaires selon le chemin ciblé pour le passage de la voie verte.

Premiers travaux en 2023 ou 2024

Une voie verte est est une voie de communication autonome réservée aux déplacements non motorisés, tels que les piétons et les vélos. Le tracé envisagé dans le Puy-de-Dôme emprunterait les bords de la rivière Allier. Mais quid des parcelles et exploitations agricoles concernées ?
Les premiers travaux de réalisation de la voie verte ne commenceront probablement pas avant fin 2023 voire 2024.  Dans son communiqué de presse, la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme assure qu'une "concertation avec les professionnels agricoles pour étudier les impacts du tracé et proposer des aménagements ou alternatives sera lancée au premier trimestre 2021, dès que les conditions sanitaires permettront aux services de la Chambre d’Agriculture de réunir les exploitants agricoles".
Elle rappelle ainsi "que toute parcelle doit être desservie et que, par conséquent, il y aura bien maintien de possibilités de circulation pour les engins agricoles sur les parcelles ne possédant pas d’autres accès, même si une voie verte est annoncée pour l’usage de véhicules non motorisés". Pour les parcelles possédant plusieurs accès, les pratiques seront étudiées avec les exploitants afin de trouver des solutions et éventuellement des co-usages de cette voie.

Rencontres en 2021 avec les exploitants

Actuellement, et au préalable de ces rencontres, le service urbanisme de la Chambre d’agriculture étudie le tracé prévu par le Conseil départemental pour identifier chaque exploitant concerné et préparer avec le maximum d’éléments (incluant le retour des géomètres) les rencontres de début 2021. Ces rencontres permettront d’une part d’informer les exploitants du tracé prévu par le Conseil Départemental. D’autre part, elles permettront également de recueillir de façon précise les pratiques de chaque exploitation concernée (circulation, fréquence d’utilisation des chemins, irrigation, entrepôt des bennes de récoltes, pratiques habituelles...) afin qu’elles soient prises en compte de la meilleure façon possible par le projet du Conseil Départemental.
La Chambre d’agriculture a donc pour mission : de relever tous les points délicats en défendant les intérêts agricoles, de faire des propositions au Conseil départemental au vu des informations recueillies auprès des exploitants et, en cas d’impact majeur sur les activités agricoles, elle accompagnera les dossiers d’indemnisation.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes se promenant le long de l'Allier
Voie verte, les agriculteurs seront concertés
Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole