Aller au contenu principal

Aménagement
Voie verte, les agriculteurs seront concertés

Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.

Personnes se promenant le long de l'Allier

Face à l’inquiétude légitime des agriculteurs rencontrant des géomètres sur le terrain pour l’étude de la voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines, la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme apporte quelques précisions.
Ces interventions sont un préalable aux rencontres prévues avec la profession agricole. Elles permettent dans un premier temps de vérifier si le tracé (et ses variantes), envisagé par le Conseil Départemental (en lien avec les élus du territoire), peut techniquement être retenu et s’il y aura besoin ou non d’emprises foncières supplémentaires selon le chemin ciblé pour le passage de la voie verte.

Premiers travaux en 2023 ou 2024

Une voie verte est est une voie de communication autonome réservée aux déplacements non motorisés, tels que les piétons et les vélos. Le tracé envisagé dans le Puy-de-Dôme emprunterait les bords de la rivière Allier. Mais quid des parcelles et exploitations agricoles concernées ?
Les premiers travaux de réalisation de la voie verte ne commenceront probablement pas avant fin 2023 voire 2024.  Dans son communiqué de presse, la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme assure qu'une "concertation avec les professionnels agricoles pour étudier les impacts du tracé et proposer des aménagements ou alternatives sera lancée au premier trimestre 2021, dès que les conditions sanitaires permettront aux services de la Chambre d’Agriculture de réunir les exploitants agricoles".
Elle rappelle ainsi "que toute parcelle doit être desservie et que, par conséquent, il y aura bien maintien de possibilités de circulation pour les engins agricoles sur les parcelles ne possédant pas d’autres accès, même si une voie verte est annoncée pour l’usage de véhicules non motorisés". Pour les parcelles possédant plusieurs accès, les pratiques seront étudiées avec les exploitants afin de trouver des solutions et éventuellement des co-usages de cette voie.

Rencontres en 2021 avec les exploitants

Actuellement, et au préalable de ces rencontres, le service urbanisme de la Chambre d’agriculture étudie le tracé prévu par le Conseil départemental pour identifier chaque exploitant concerné et préparer avec le maximum d’éléments (incluant le retour des géomètres) les rencontres de début 2021. Ces rencontres permettront d’une part d’informer les exploitants du tracé prévu par le Conseil Départemental. D’autre part, elles permettront également de recueillir de façon précise les pratiques de chaque exploitation concernée (circulation, fréquence d’utilisation des chemins, irrigation, entrepôt des bennes de récoltes, pratiques habituelles...) afin qu’elles soient prises en compte de la meilleure façon possible par le projet du Conseil Départemental.
La Chambre d’agriculture a donc pour mission : de relever tous les points délicats en défendant les intérêts agricoles, de faire des propositions au Conseil départemental au vu des informations recueillies auprès des exploitants et, en cas d’impact majeur sur les activités agricoles, elle accompagnera les dossiers d’indemnisation.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le jeu "La Grange" est une représentation simplifiée d'un territoire d'élevage. Son objectif est la co-construction par les joueurs d'une grange qu'ils devront faire évoluer au fil du temps, des contraintes et des souhaits partagés.
GAMAE : des jeux sérieux pour répondre à de sérieux enjeux
L’INRAE présente GAMAE, la première plateforme française de ressources scientifiques et techniques dédiée aux « jeux sérieux »…
Sécheresse plans de maïs
Le département du Puy-de-Dôme reconnu pour les calamités agricoles
Une partie du Puy-de-Dôme reconnue au titre des calamités agricoles avec 158 communes concernées. Les demandes d'indemnisation…
Durant la période qui précède la reprise de l’exploitation, Sylvain investit l’argent qu’il gagne dans son futur cheptel de vaches Aubrac.
Une transmission hors-cadre familial réussie !
Jean-Louis Lescure, exploitant retraité depuis octobre 2021, a eu la chance de trouver un jeune repreneur pour son exploitation.…
Méthaniseur
Méthanisation : solution d’avenir en milieu agricole
Bertrand Duprat, agriculteur méthaniseur et vice-président de l’association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF),…
La nouvelle programmation FEADER 2023-2027 en Auvergne Rhône-Alpes met l'accent sur l'installation et les investissements agricoles.
La Région assoit son soutien à l'agriculture
Les services de la région Auvergne Rhône-Alpes ont présenté le nouveau programme FEADER 2023-2027 à l’occasion d’une rencontre…
Julien Villedieu, Éric Villedieu et Jean-François Geille se tenant devant leur bâtiment récemment agrandi.
Robots de traite en circulation libre et maintien du pâturage
Mardi 8 novembre, des portes ouvertes bâtiment étaient organisées par l’EDE 63 au Gaec du Puy de Boucaud à Heume-l’Église,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole