Aller au contenu principal

Interview
Visites de bâtiments : une étape cruciale

Les portes ouvertes bâtiments, organisées par l’EDE et la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, auront lieu les 8, 9 et 18 novembre 2022 dans l’ouest du département.

Bâtiment d'élevage

Selon vous, Eliane Gardon (conseillère bâtiment et travail à l’EDE), à qui s’adressent ces portes ouvertes ?
Tout le monde a le droit de venir mais on s’adresse d’abord aux éleveurs qui ont des projets de construction ou de modification de bâtiments. Il y a des éleveurs habitués des portes ouvertes qui reviennent depuis plusieurs années de suite pour voir ce qui se fait chez leurs voisins et appliquer certaines pratiques sur leurs propres exploitations. Ce sont des gens qui peuvent apporter des témoignages intéressants en complément de ceux des hôtes ! C’est aussi l’occasion pour les personnes qui ne sont pas du métier de venir, pourquoi pas avec leurs enfants, découvrir les fermes qui les entourent.


En dehors des éleveurs, qui interviendra lors de ces visites ?
On essaye de réunir différentes compétences : des conseillers techniques, des conseillers d’entreprises et des gens de la MSA viendront expliquer comment ils peuvent aider les éleveurs et répondre à leurs questions, par exemple sur le photovoltaïque.
Des entreprises seront également présentes : dans un souci de neutralité, ce n’est pas nous (Chambre et EDE) qui faisons appel à eux, mais les éleveurs peuvent les inviter s’ils le souhaitent. Ils sont souvent plus à même de répondre à des questions techniques pointues.


Pourquoi est-ce essentiel de visiter des fermes avant de se lancer dans son projet ?
Un bâtiment, c’est la construction d’une vie, donc il vaut mieux ne pas se rater ! Il y a des choses qui sont difficilement réversibles une fois qu’elles sont mises en place, alors mieux vaut venir voir sur place avant de se lancer ; les éleveurs utilisateurs sont les mieux placés pour répondre aux questions pratiques des porteurs de projets. Les rencontrer permet d’échanger sur ce qui fonctionne ou non dans leur bâtiment, sur les difficultés rencontrées quand ils ont monté leur projet : ça permet d’éviter aux autres de vivre les mêmes mésaventures. Lors des visites, on voit tout un tas de détails qu’on ne verrait pas autrement. Partager ses expériences d’éleveur à éleveur, c’est plus percutant que de l’entendre de la part des conseillers !


Quels types d’exploitations et d’équipements les visiteurs pourront-ils découvrir ?
Un peu de tout ! Il y a cinq bâtiments laitiers (un avec robot de traite, un autre en logettes raclées, et trois bâtiments neufs), trois bâtiments bovins viande (dont un qui a une fosse sous caillebottis) et une bergerie. Il y aura également un hangar en photovoltaïque. On voudrait montrer davantage mais c’est compliqué de trouver suffisamment de personnes pour organiser et intervenir sur plus de lieux en simultané.


Dans quelle zone géographique se trouvent les fermes qui ouvrent leurs portes ?
Cette année, on balaye pour la première fois la moitié ouest du département, contrairement aux années précédentes où l’on se concentrait sur des PRA (petites régions agricoles). Cela va permettre de revenir une année sur deux dans chaque zone (Est et Ouest) au lieu de revenir dans une même zone seulement tous les quatre ans, au risque d’arriver dans des exploitations où les coûts des travaux effectués ne sont plus en phase avec ceux du marché du moment, surtout dans le contexte actuel.   

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le jeu "La Grange" est une représentation simplifiée d'un territoire d'élevage. Son objectif est la co-construction par les joueurs d'une grange qu'ils devront faire évoluer au fil du temps, des contraintes et des souhaits partagés.
GAMAE : des jeux sérieux pour répondre à de sérieux enjeux
L’INRAE présente GAMAE, la première plateforme française de ressources scientifiques et techniques dédiée aux « jeux sérieux »…
Co-président du concours, Jean-Claude Faure est éleveur de charolaises au sein du GAEC des Deux villages et conseiller municipal de la commune.
Ce week-end a lieu le 35ème concours charolais de St-Gervais
La 35ème édition du concours interdépartemental charolais de Saint-Gervais d’Auvergne aura lieu les 5 et 6 novembre…
Sécheresse plans de maïs
Le département du Puy-de-Dôme reconnu pour les calamités agricoles
Une partie du Puy-de-Dôme reconnue au titre des calamités agricoles avec 158 communes concernées. Les demandes d'indemnisation…
Bâtiment d'élevage
Visites de bâtiments : une étape cruciale
Les portes ouvertes bâtiments, organisées par l’EDE et la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, auront lieu les 8, 9 et 18…
Durant la période qui précède la reprise de l’exploitation, Sylvain investit l’argent qu’il gagne dans son futur cheptel de vaches Aubrac.
Une transmission hors-cadre familial réussie !
Jean-Louis Lescure, exploitant retraité depuis octobre 2021, a eu la chance de trouver un jeune repreneur pour son exploitation.…
Méthaniseur
Méthanisation : solution d’avenir en milieu agricole
Bertrand Duprat, agriculteur méthaniseur et vice-président de l’association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF),…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole