Aller au contenu principal

Vignoble des Côtes d'Auvergne
Vignoble Côtes d'Auvergne : feu le VDQS(1), vive l’AOC !

Les vignerons du Syndicat des Côtes d'Auvergne, le 28 octobre dernier, poussaient un ouf de soulagement. L'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) était homologuée, via un décret paru au Journal Officiel (voir encadré).

Vignerons, amis, élus, vendangent cette récolte historique. Le 15 décembre les premières bouteilles sortiront étiquetées : AOC !

L’INAO(2), le 16 novembre 2010, a émis un avis favorable, à la demande d'accession à l'AOC du vignoble des Côtes d'Auvergne.

A cette reconnaissance, il manquait cependant une étape importante : l’homologation du cahier des charges, officialisée via une parution au Journal Officiel. Ce qui fut fait le 28 octobre 2011.

Autant dire que jusqu'à cette date, malgré l'adoubement de l’INAO, «on a eu un peu d'inquiétude, tout au long de cette année», raconte Paul Barbazanges animateur de la Fédération Viticole du Puy-de-Dôme. Le Syndicat des Côtes d'Auvergne, entre temps, pour répondre aux exigences du nouveau Code rural, a du faire revalider officiellement le cahier des charges par ses adhérents… Encore une étape que vignerons et vigneronnes ont franchie, sans coup férir.

 

Vingt deux ans de travail

Depuis 1989 en effet, pour obtenir l’AOC, le Syndicat présidé jusqu'à une date récente par Jean-Pierre Pradier, appuyé par des conseillers (notamment Pierre Sucheyre de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme), des organismes professionnels agricoles, des élus puydômois… a du répondre à de nombreuse exigences.

Pour qui connaît leur histoire, on sait à quel point les vignerons des Côtes d'Auvergne ont du ramer dans de nombreuses galères. Un exemple ? La réorganisation de l'INAO, (prolongements de délais), juste au moment où ils voyaient le bout du tunnel !

 

Des efforts récompensés

Il a fallu pour certains, abandonner des dénominations auxquelles ils étaient attachés depuis plusieurs décennies : Ainsi, seuls les rouges de Boudes, Châteaugay, Madargue, Chanturgue et le rosé de Corent garderont le bénéfice de leur dénomination locale. Le 15 décembre prochain, les vins d’une autre couleur issus de ces secteurs seront simplement étiquetés : Côtes d'Auvergne. Mais AOC ! Ils feront partie d'une appellation que les vignerons sont fiers d'avoir obtenue pour des cépages rouges (gamay, pinot) et blanc (chardonnay), qui a fait l'objet de nombreux reportages dans des revues spécialisées et généralistes.

Surfant sur la vague, le Syndicat des Côtes d'Auvergne présidé par Pierre Goigoux, collabore étroitement avec les fromages AOP (3) d'Auvergne, mène entre autre, des actions de promotion avec Clermont Foot, a reçu récemment l'Union des Sommeliers de France. Et ces derniers, par la voix de leur président l'ont affirmé : le vin Côtes d'Auvergne, de par sa qualité, a gagné sa place dans la cour des grands.

 

 

(1) Vin Délimité de Qualité Supérieure

(2) Institut National de l'Origine et de la Qualité

(3) Appellation d'Origine Protégée.

Décret n° 2011-1379 du 25 octobre 2011 relatif à l’appellation d’origine contrôlée «Côtes d’Auvergne »

 

Art. 1er - Le cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Côtes d’Auvergne » est homologué.

Il est publié au Bulletin officiel du ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire et peut être consulté à l’adresse suivante : http://agriculture.gouv.fr/bulletinofficiel.

Art. 2 - L’arrêté du 3 novembre 2008 relatif à l’appellation d’origine vin délimité de qualité supérieure « Côtes d’Auvergne » est abrogé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole