Aller au contenu principal

Vent de modernité sur les offres et services de la coopérative

La coopérative de services en reproduction animale revisite ses offres afin de répondre davantage aux besoins de compétitivité technique des élevages et renforcer le lien avec le terrain

Les éleveurs du Puy-de-Dôme ont participé à l’assemblée de section de leur coopérative XR Repro, le 30 janvier dernier.

Dans le cadre de ses assemblées de sections, XR Repro, coopérative de services en reproduction animale, a réuni ses adhérents du Puy-de-Dôme et de l’ouest de la Haute-Loire le 30 janvier dernier à Madriat. L’occasion pour le président Bernard Chalendard, et son directeur, Hugues Dauzet, de présenter la stratégie du conseil d’administration dont les axes prioritaires sont : développer la compétitivité des adhérents et accroître la proximité sur le terrain.

Renforcer la compétitivité


Comment développer la compétitivité des éleveurs ? En réponse, XR Repro a refondu ses offres et propose désormais trois grands services à ses adhérents. XR Performa «pour répondre aux besoins de performances techniques et économiques des élevages». La nouvelle offre lancée au 1er janvier dernier alloue un service d’échographie à la carte pour tous les éleveurs laitiers et allaitants, avec des niveaux d’engagement différents en fonction du profil de l’élevage ; «l’objectif est que chaque exploitation puisse choisir le service qui lui correspond» précise Bernard Chalendard. De son côté, la solution XR Créa propose aux éleveurs «trois outils génétiques pour construire leur capital élevage» ; outils déclinés sous les appellations Créa’tion, Créa’gen -offre génétique via des paillettes- et Créa’adn -via le génotypage- Enfin troisième grand service développé par XR Repro :  XR Optima, «la branche approvisionnement» dont l’impact est important puisque le chiffre d’affaires représente 25% du chiffre d’affaires total de la coopérative. «La vocation de ce service est de proposer les meilleures solutions du marché pour répondre aux problématiques des éleveurs» indique le directeur de la coopérative. Actuellement 15 élevages participent à de essais terrain pour tester des solutions alternatives et formules contre l’acétonémie et le mortellaro.
«Cette évolution de nos services est issue de la volonté du conseil d’administration d’harmoniser ses actions suite à la fusion (ndlr : fusion des coopératives d'insémination Codélia, Éliacoop et Ucia en une seule et même entité, XR Repro) qui a débuté il y a trois ans. D‘ailleurs nous nous donnons encore une année ou deux pour atteindre une harmonie totale de la coopérative et conforter des services qui puissent durer dans le temps tout en évoluant, pour répondre aux besoins des adhérents» explique Bernard Chalendard. Pour cela, XR Repro poursuit ses investissements dans l’innovation «notamment dans la matière grise, ce qui nous permet d’innover et de proposer régulièrement de nouvelles offres aux éleveurs. Innover c’est dans notre ADN !» poursuit le président.

Cultiver la proximité


Renforcer ses liens avec le territoire, accroître la proximité avec les éleveurs sont également au cœur des préoccupations de la coopérative. «C’est une volonté à laquelle nous sommes attachés depuis les premières heures de notre fusion» insiste le président. XR Repro a donc mis en place des comités territoriaux afin de ramener la coopérative à «une taille plus humaine». Les éleveurs- coopérateurs du Puy-de-Dôme font ainsi partie du comité «Monts et Vallées d’Auvergne» aux côtés de leurs collègues de l’Ouest du département de la Haute-Loire, soit environ 300 adhérents. Virginie Garnier, éleveuse de montbéliardes à Saint-Paulien (43) préside ce territoire constitué, dit-elle, «de systèmes d’exploitation très variés entre les secteurs de montagne et de plaine». Pour la présidente, «ces comités territoriaux sont un canal supplémentaire au conseil d’administration de XR Repro pour avoir des remontées d’informations en plus de celles du réseau d’experts présents sur le terrain. C’est aussi le moyen de participer à la dynamique de l’élevage de notre territoire et de créer du lien en local». La formation est un axe fort de l’animation du territoire. En 2018, Monts et Vallées d’Auvergne a organisé 3 sessions dont 2 dans le Puy de Dôme sur la thématique reproduction bovine. Les adhérents ont également participé à différentes manifestations organisées sur leur zone par la coopérative ; inversement, XR Repro est partenaire des manifestations agricoles mises en place localement, «l’objectif est de cultiver la convivialité et la proximité et faire connaître l’actualité de la coop» précise Virginie Garnier.


C. Rolle

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie.
Une chèvrerie au service de son éleveuse
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie et un local de transformation pour augmenter sa production de fromages…
Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole