Aller au contenu principal

Interview
Vendredi 4 mars, assemblée générale JA63

Quentin Baumont, président de Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme.

Quentin Baumont, président de Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme

L’assemblée générale de JA63 est programmée le 4 mars. C’est une année élective, une année de changement pour le syndicat ?
Effectivement, l’assemblée générale annuelle de JA63 se tiendra vendredi 4 mars 2022 à Aubière dans l’amphithéâtre Michel Debatisse. Le matin est une séance à huis clos, réservée aux adhérents et aux travaux traditionnels propres à toute assemblée générale. Mais en plus cette année, nous procéderons au renouvellement du bureau JA63 pour la période 2022-2024.

Vous représentez-vous à la présidence du syndicat ?
Non je ne me représente pas. Cela fait 10 ans que je suis à JA63, membre du bureau puis secrétaire général durant 2 ans et président. Beaucoup de jeunes s’impliquent dans les cantons recréant une réelle dynamique sur le terrain. On le voit à Ambert, Thiers, Rochefort-Montagne et aussi en Limagne :  ces jeunes agriculteurs sont motivés et pour la majorité d’entre eux, c’est le tout premier engagement. Ils ont envie de se bouger, d’échanger, de partager et de défendre leur métier. C’est très enthousiasmant de voir cette implication. C’est donc à eux aujourd’hui de prendre la suite et d’apporter leurs idées et leur vision de l’agriculture.  Et je n’ai d’ailleurs aucune inquiétude sur ce point ! En ce qui me concerne, je resterai adhérent de JA63, mais je me tournerai aussi vers d’autres projets personnels qui m’attendent.

Le thème de votre assemblée générale est « les énergies renouvelables sur les exploitations ». Pourquoi ce choix ?
De plus en plus de jeunes agriculteurs, et de moins jeunes, se tournent ou envisagent de se tourner vers ces solutions. Mais très justement, ils se posent de nombreuses questions. Car un projet photovoltaïque ou de méthanisation engendre des investissements, des travaux importants. C’est nouveau, nous avons peu de recul sur ce type d’ouvrage. Il nous a donc paru essentiel d’aborder ce sujet avec des spécialistes recouvrant à la fois les domaines de la banque, technique et économique. Ainsi, pour en débattre le 4 mars, nous avons fait appel à l’expertise de trois intervenants : Laure Lefevre, Chargée d'affaires transition énergétique au Crédit Agricole Centre-France, Yannick Berthier, conseiller de gestion énergies solaires à Cerfrance Puy-de-Dôme Avenir et Florent Gagne, technicien conseiller énergies renouvelables à la Chambre d’agriculture de la Haute-Loire. L’objectif étant de brasser les différents avis de chacun et d’apporter des réponses aux questions que se posent les jeunes agriculteurs dans la réflexion d’un projet d’énergie renouvelable sur leur exploitation.

Quel est le dossier du moment pour JA63 ?
C’est Egalim2 bien évidemment ! Notre énergie porte en ce moment sur cette loi dont nous souhaitons ardemment l’application.  Notre préoccupation est que les jeunes agriculteurs prennent à bras le corps la question de la contractualisation. C’est aujourd’hui notre cheval de bataille.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le jeu "La Grange" est une représentation simplifiée d'un territoire d'élevage. Son objectif est la co-construction par les joueurs d'une grange qu'ils devront faire évoluer au fil du temps, des contraintes et des souhaits partagés.
GAMAE : des jeux sérieux pour répondre à de sérieux enjeux
L’INRAE présente GAMAE, la première plateforme française de ressources scientifiques et techniques dédiée aux « jeux sérieux »…
Co-président du concours, Jean-Claude Faure est éleveur de charolaises au sein du GAEC des Deux villages et conseiller municipal de la commune.
Ce week-end a lieu le 35ème concours charolais de St-Gervais
La 35ème édition du concours interdépartemental charolais de Saint-Gervais d’Auvergne aura lieu les 5 et 6 novembre…
Sécheresse plans de maïs
Le département du Puy-de-Dôme reconnu pour les calamités agricoles
Une partie du Puy-de-Dôme reconnue au titre des calamités agricoles avec 158 communes concernées. Les demandes d'indemnisation…
Bâtiment d'élevage
Visites de bâtiments : une étape cruciale
Les portes ouvertes bâtiments, organisées par l’EDE et la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, auront lieu les 8, 9 et 18…
Durant la période qui précède la reprise de l’exploitation, Sylvain investit l’argent qu’il gagne dans son futur cheptel de vaches Aubrac.
Une transmission hors-cadre familial réussie !
Jean-Louis Lescure, exploitant retraité depuis octobre 2021, a eu la chance de trouver un jeune repreneur pour son exploitation.…
Méthaniseur
Méthanisation : solution d’avenir en milieu agricole
Bertrand Duprat, agriculteur méthaniseur et vice-président de l’association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF),…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole