Aller au contenu principal

FCO
“Vacciner est le seul moyen de protéger son élevage”

Les organisations agricoles communiquent

Le 26 mai, à l'initiative de la section bovine de l'UDSEA du Puy-de-Dôme, de façon concertée avec la FDPL (1) et la FDO (2), les organisations professionnelles agricoles du département (Chambre d'agriculture, EDE, GDS), les groupements de producteurs, le GTV(3) et la Direction des services vétérinaires (DSV) se sont réunis pour faire le point sur la FCO et l'organisation de la vaccination dans le département.
Jean-Paul Thénot, Bruno Chaput et Jean François Vedel ont d'abord rappelé les difficultés économiques actuelles des secteurs bovin et ovin ; difficultés grandissantes qui doivent amener tous les acteurs à mettre en oeuvre des mesures efficaces et le moins couteuses possibles pour les éleveurs.
Tous les participants ont aussi insisté sur la nécessité absolue de réaliser les vaccinations des cheptels bovin et ovin dans les délais les plus courts possibles après la mise à disposition des vaccins. Les conséquences de la maladie sont en effet désastreuses et entraînent des pertes directes importantes (mortalités en ovin, problèmes de reproduction et de production laitière en ovin et bovin)

De plus, au regard des conditions actuelles de commercialisation des broutards vers l'Italie (90 jours de délai entre la 1ère injection et la commercialisation), la vaccination des animaux à commercialiser en septembre sur l'Italie doit s'engager dès le mois de juin.
Ensuite, et compte tenu des difficultés pratiques de mise en oeuvre de la vaccination, les professionnels ont insisté sur la nécessité d'organiser de la façon la plus rationnelle possible cette campagne de vaccination tant des cheptels ovin et bovin que pour les broutards destinés à l'exportation.
En élevage allaitant, il va de soi que la vaccination des broutards et du cheptel de souche doit se faire simultanément.
Toujours sur ce volet organisation pratique de la vaccination, il a été rappelé que ce sont les éleveurs qui devaient appeler leur vétérinaire sanitaire pour solliciter la réalisation de la vaccination, que ce soit pour les broutards ou les cheptels de souche.
Enfin, pour les professionnels, la tarification des actes vétérinaires de vaccination sur cheptel de souche ovin et bovin doit faire l'objet d'une vigilance particulière, tant il est vrai que les conditions de réalisation de ces actes sont différentes de celles liées à la vaccination des broutards.

(1) Fédération des producteurs de lait
(2) Fédération départementale ovine
(3) Groupement technique vétérinaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole