Aller au contenu principal

Inauguration
Une usine née de la volonté d'éleveurs et de transformateurs de la filière porcine

L'usine Porcentre de Volvic grâce à la qualité des ses installations, qui permettent de transformer dans le respect des normes, des produits issus du terroir auvergnat a fait l'unanimité de ses visiteurs.

Brice Hortefeux s'est félicité de l'implantation de l'usine Porcentre à Volvic, bien située près de l'agglomération clermontoise, au carrefour de grandes voies de communication, et fruit d'une collaboration réussie entre un groupe de coopératives du Cantal et une société du Puy-de-Dôme. Le ministre de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du codéveloppement, Conseiller régional d'Auvergne, a souligné que de part leur apport financier, l'Etat et l'Assemblée régionale ont montré leur volonté de soutenir des projets viables en faveur de l'Agriculture : "cette construction est la manifestation spectaculaire de ce que l'Etat fait quand le projet est bon." Il s'est dit "très impressionné par l'outil et la qualité des produits. Bravo pour cette réalisation !" Brice Hortefeux s'est adressé aux éleveurs de porcs pour les assurer de son soutien : "les organisations agricoles par la voix de Jacques Chazalet président de la Chambre d'Agriculture d'Auvergne, m'ont saisi du problème concernant le poids de la charge de l'alimentation des animaux. J'ai répondu positivement: nous allons examiner ce qui fait souffrir la filière porcine aujourd'hui."
Jean-Pierre Château, président du groupe Altitude, a rappelé les défis relevés par les adhérents de ses coopératives, et notamment ceux de la filière porcine. "Porcentre et Altitude ont su s'unir, suivre un même chemin qui aboutit aujourd'hui à cette usine située en zone de montagne et qui prouve qu'il existe une place pour autre chose que des produits standardisés. Notre ambition est de faire toujours mieux pour l'agriculture."
Félicité par le ministre et le président du groupe Altitude qui ont relevé sa forte implication dans la réussite de ce projet, Robert Couzon a affirmé : "les conseillers communautaires sont contents et fiers. Nous connaissons un bonheur d'élus grâce à ce projet." Le président de la Commission de développement économique de Volvic-Sources et Volcans a expliqué préférer à l'appellation usine : "atelier de savoir faire artisanal, car les produits sont véritablement issus de notre terroir". Il a conclu son propos sur un clin d'oeil qui a réjoui l'ensemble des participants : "on est tous unis et copains comme... cochon !"

L'usine de Volvic


Ce dispositif industriel et commercial de la société Porcentre dans le parc d'activité de Champloup, s'inscrit dans le cadre plus large de la filière porcine du Groupe de l'Union des Coopératives Altitude qui intervient aussi dans les filières : bovine, ovine, laitière, sélection animale, production et distribution d'intrants et d'équipements agricoles.


Caractéristiques générales:
Surface industrielle : 3000 m2
Montant total de l'investissement : 3.7 M euros

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole