Aller au contenu principal

Interview
Une très bonne nouvelle pour les anciens exploitants

Le président de la section régionale des anciens exploitants, Jean-Claude Chalencon, salue le vote de l'Assemblée nationale du 1er décembre.

Jean-Claude Chalencon espère que le Sénat suivra le vote de l'Assemblée nationale.

Le 1er décembre, la proposition de Loi portée par Julien Dive (LR-Aisne) visant à calculer la retraite des non-salariés agricoles sur leurs 25 meilleures années de carrière a été adoptée à l’unanimité. Qu’en pensez-vous ?
C’est une très bonne nouvelle. Les anciens exploitants du réseau FNSEA réunis au sein de leurs sections régionales et départementales se battent depuis de longues années pour obtenir cette mesure. Rappelons que les agriculteurs étaient en effet les derniers à calculer leur retraite sur la totalité de leur carrière tandis que les salariés la calculent déjà sur leurs 25 meilleures années de revenu et les fonctionnaires sur leurs six derniers mois… La proposition de loi portée par Julien Dive (LR-Aisne) et adoptée à l’unanimité en ce 1er décembre, répond donc tout à fait aux revendications que l’on porte auprès du gouvernement ou de nos parlementaires sur nos territoires. Par contre cette mesure ne permettra pas de rattraper le niveau des pensions des autres catégories socio-professionnelles. De plus, mieux vaut  à ce stade rester prudent tant que nous n’avons pas connaissance des décrets d’application. En effet, pour les actifs actuels, on ne sait pas à partir de quand ces 25 meilleures années vont être calculées : dès l’installation de l’agriculteur ou bien à partir de l’entrée en vigueur de cette loi programmée pour 2026 ?
Enfin il ne faut pas oublier que le cheminement de cette proposition de loi est loin d’être terminée puisqu’il appartient maintenant au Sénat de se prononcer. Nous avons tout de même bon espoir et j’espère que les sénateurs suivront le vote de l’Assemblée nationale...


Les 25 meilleures années font partie des revendications portées par la SRAE, mais ce ne sont pas les seules ?
Oui en effet notre combat continue sur bien d’autres points. Nous demandons la suppression du coefficient d’adaptation et la modification de la courbe pour le calcul des points de la retraite proportionnelle. A ces deux revendications, s’ajoutent aussi le souhait d’obtenir : le retrait des pensions de réversion versées aux veuves et veufs et de la bonification pour avoir élevé 3 enfants et plus, du plafond de calcul des retraites ; mettons fin à une protection sociale au rabais.


Le projet de réforme des retraites prend forme au gouvernement. Que pensez-vous de la première trame qui nous a été communiquée récemment ?
Je suis contre l’allongement de l’âge de la retraite à 65 ans. Tant que nous n’avons pas atteint le plein emploi des jeunes sur le marché du travail, je ne vois pas pourquoi on obligerait les plus anciens à rester au travail !
Mais à l’heure actuelle, ce qui m’inquiète beaucoup c’est l’inflation et la baisse de notre pouvoir d’achat. Le coût des assurances a augmenté de +10%, celui de l’alimentation atteint +12% quant à l’énergie, on n’a malheureusement pas encore tout vu... Pour aider les anciens exploitants dont les pensions de retraites atteignent à peine les 1100€ brut (pour 1 carrière complète), il existe des solutions ; on demande le relèvement des seuils de 25% des revenus imposables en vue d’exonérer les retraités de la CSG ; c’est en tout cas une demande que nous portons au sein de la SRAE Auvergne Rhône-Alpes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sécheresse 2022, TéléCalam ouverte jusqu'au 2 février
La déclaration des surfaces sinistrées est ouverte et concerne 179 communes puydômoises.  
16 communes du Puy-de-Dôme entrent en zone de surveillance et en zone réglementée suite à un foyer d'Influenza dans la commune limitrophe de Flayat (23).
La grippe aviaire aux portes du Puy-de-Dôme
Un foyer a été confirmé en début de semaine sur la commune limitrophe de Flayat en Creuse, une zone de surveillance et une zone…
La nouvelle aide bovine UGB pour 2023 : quels changements et à quelle date faire la déclaration ?
Parmi les changements importants de la prochaine PAC, l’aide bovine devient une aide à l’UGB bovin de plus de 16 mois. La FRSEA…
Loup
Le Puy-de-Dôme passe en cercle 3
Toutes les communes sont éligibles au financement des chiens de protection.
Dans l'Allier, l'OUGC décide de la répartition des volumes d'eau.
Gestion de l’irrigation par Organisme unique, quelles conséquences ?
Mercredi 18 janvier, le Syndicat des irrigants individuels (SII) a convié ses adhérents et plus largement les irrigants…
Les assurances et leurs fonctionnements demeurent identiques, notamment en grandes cult
Nouvelle assurance multirisques climatiques : regarder au cas par cas
Dans le nouveau cadre en 2023 pour l’assurance multirisques climatiques, grandes cultures, prairies, arboriculture et viticulture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole