Aller au contenu principal

EDE 63/Conseil  Elevage
Une situation leucocytaire en progression mais des écarts subsistent

L’impact du type de logement apparaît clairement, les " Logettes " sont un élément favorable à la qualité leucocytaire et la race Prim’Holstein s’améliore.  

Répartition des élevages selon la classe de niveau leucocytaire en 2020

Sur la campagne 2020, le taux moyen des leucocytes, dans les élevages suivis en Conseil Elevage, est de 297 000 (chiffres issus du bilan cellules mammites). On observe une tendance nette à l’amélioration depuis le pic de 2011 et particulièrement depuis 3 ans.

Des résultats moyens encourageants

Depuis quelques années, au niveau du département, on assiste à un retour vers une situation beaucoup plus satisfaisante du niveau cellulaire moyen.
De 365 000 en 2011, on passe à 297 000 en 2020. Ainsi, on se situe en dessous de la barre des 300 000.
Depuis 2011, la part des élevages avec trop de comptages élevés (c’est-à-dire plus de 8% des comptages à plus de 800 000) diminue d’année en année (de 63% à 44%), la part des élevages avec des comptages bas (c’est-à-dire moins de 8% de comptages à plus de 800 000 et plus de 85% de comptages à moins de 300 000) s’accroît (de 15% à 26%). En 2020, pour le département, on compte 78% des CCI inférieurs à 300 000 et 8,2% de comptages supérieurs à 800 000.
45% des élevages se situe en dessous de la barre des 250 000 leucocytes. Ce chiffre est en progression, c’est bien. A l'autre extrémité, 14% reste en situation préoccupante (>440 000).

Les Aires paillées voient rouge, les Entravés orange

A Conseil Elevage, 31% des élevages sont dans le groupe "Prim’ Holstein Logette". Vient ensuite, le groupe "Montbéliarde Logette" qui regroupe 22% des élevages. Au final, 53% des exploitations retenues ont des bâtiments type "Logette". Les groupes des "Entravées" et "Aires paillées" représentent chacun 19% des élevages. Ces groupes laissent apparaître un taux cellulaire beaucoup plus élevé que les groupes "Logette", et ce, quelle que soit la race (350 000 vs 250 000, respectivement).
Le coût des cellules et le coût des mammites sont très liés au volume global de lait produit sur l'exploitation, à la qualité leuco du lait et de la fréquence des mammites. Ainsi, les "Aires paillées" se trouvent largement pénalisées car elles cumulent de façon défavorable les trois critères. Pour les "Holstein logettes", c'est le volume de lait qui gonfle l'impact des pénalités cellules.
Les "Aires paillées" et les "Entravées" sont propices aux infections et sont loin des objectifs alors que les groupes " Logette " s’en rapprochent. Les taux de nouvelles infections au tarissement sont plus élevés en " Aire paillée " et " Entravé ". Et, en plus, le taux de guérison reste faible dans les bâtiments " Aire paillée ".
Pour l’ensemble des élevages, dans les bâtiments type " Logette ", où le niveau leuco est plus faible,  on observe plus de 35% des vaches réformées saines. Dans ces élevages, le choix de réforme n’est pas seulement basé sur le critère cellule. La possibilité de réformer sur d’autres critères que la qualité leucocytaire permet aux éleveurs de mieux répondre à leurs objectifs. A l’opposé, en «Entravées» et en «Aires paillées», on réforme plus d’incurables ou d’infectées (>20%).
Pour l’ensemble des élevages, le taux cellulaire des primipares est de 193000 contre 296000 pour la moyenne du troupeau, soit un écart de 103 000. Les " Aires paillées " donnent des résultats moins bons, au-dessus de 200 000.

La Prim’Holstein s’améliore, pas la Montbéliarde

Les taux cellulaire des groupes "Montbéliard Aire paillée" et "Montbéliard Entravé" est bien supérieur à 350 000. Ce constat est d’autant plus préoccupant que pour les Montbéliardes, les bâtiments " Entravés " et " Aires paillées " pèsent presque autant que le bâtiment " Logette ".
Par rapport à 2019, l'ensemble des groupes voient leur niveau leucocytaire s'améliorer de façon plus ou moins importante à l'exception du groupe " Montbéliard Aire paillée " qui régresse de 40 000. Enorme !
En "Logette", même si la race Montbéliarde reste mieux placée que la prim’Holstein (245 vs 260), l'écart diminue, en 2019, les chiffres étaient de 249 vs 279.
Un peu plus alarmant, c’est le niveau des leucocytes des primipares en race Montbéliarde qui se dégrade par rapport à 2019 ( 256 vs 220 en 2019) sur " Aire paillée " alors que le niveau des leucocytes des primipares en " Holstein Entravé " s’améliore (194 vs 258).
La réforme cause cellules est la 1ère cause de réforme chez les Montbéliard sur «Aires paillées» et «Entravés». Seulement ¼ des réformes sont saines alors qu’en «Logette», les élevages Montbéliards atteignent 38%.
Ce travail d’appui mené par Conseil Elevage auprès des éleveurs est efficace mais il doit être inlassablement poursuivi.
Dans les élevages, il faut s’attaquer à l’origine des infections, c’est-à- dire agir sur les facteurs d’hygiène, les pratiques de traite, la qualité des aires de couchage, l’équilibre de l’alimentation… Rappelons qu’il y a deux moments clés pour intervenir : le tarissement et le traitement en lactation dès la 1ère alerte.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

La construction du projet Urban village, matérialisée ici en rouge, concerne 10 ha sur la plaine de Sarliève.
Projet Urban Village : Préservons l'espace agricole !

Le projet "Urban Village" présenté par la SAS 3J, représentée par Monsieur Jean-Philippe Rey, concerne la création d'un…

Thierry Chirol, président de la FDPL63.
"Le prix est au cœur de notre combat !"
Thierry Chirol, président de la FDPL63.
Marché de producteurs locaux à Aigueperse
A ne pas manquer ! le 25 septembre à Aigueperse
Les Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme organisent, le samedi 25 septembre 2021, un marché de producteurs locaux.
Vaches qui s'abreuvent
Aide à l’abreuvement : c’est le moment d’investir !
Le Conseil régional AuRA prolonge son aide à l’abreuvement des bovins allaitants au pâturage. Vous avez jusqu’au 6 octobre pour…
La foire se veut l’un des temps forts de la rentrée en Auvergne.
Retour de la Foire de Clermont-Cournon du 11 au 19 septembre
Après un an d’absence, la foire internationale de Clermont-Cournon revient à la Grande Halle d’Auvergne du 11 au 19 septembre.  
Sabine Tholoniat produit du lait à proximité de Thiers.
Sabine Tholoniat : " Et à la fin c’est encore le producteur qui trinque… "

Sabine Tholoniat produit du lait bio dans l’est du Puy-de-Dôme qu’elle livre pour partie à Sodiaal. Présidente de la FNSEA63…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole