Aller au contenu principal

Inauguration
Une seule et unique agence de paiement

L’ASP est l’organisme unique de paiement pour les aides agricoles du premier et second piliers de la Pac. Il assure les missions précédemment exercées par le Cnasea et l’Agence unique de paiement (Aup).

Depuis le 1er avril 2009, l'Agence de services et de paiement (ASP) est le seul établissement public administratif habilité à assurer le paiement des aides nationale et européenne destinées aux agriculteurs et aux acteurs du développement rural. Elle a également pour mission d'instruire et de verser les aides à la formation professionnelle et certaines aides à l'emploi.
Cette nouvelle agence reprend en fait les missions précédemment exercées par La Cnasea et l'Agence unique de paiement (AUP). Elle s'inscrit dans les travaux de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) lancés en 2007, visant à moderniser l'action de l'Etat et des établissements publics qui lui sont rattachés. « La création d'un organisme unique de gestion et de paiement des aides de la PAC regroupant le Cnasea et l'AUP figurait parmi les grands chantiers retenus par l'Etat » expliquait Dominique Richer, délégué régional de l'Asp, lors de l'inauguration de
l'agence jeudi dernier. Ce rapprochement a pour vocation d'améliorer le service aux bénéficiaires des aides, réduire le coût d'intervention des politiques publiques, et mettre à disposition des donneurs d'ordre que sont essentiellement l'Etat ou les collectivités territoriales, « un établissement public interministériel performant et réactif ».
La délégation régionale Asp d'Auvergne, composée de 73 personnes, est située à la Pardieu (Clermont-Ferrand) dans les anciens locaux du Cnasea. Elle est engagée dans les actions de gestion, de paiement et de contrôle. Dans le domaine « Agriculture et développement durable », l'Asp assure notamment le paiement des mesures agro-environnementales des premier et second piliers de la Pac (ICHN, PHAE), le paiement des mesures d'aide à l'installation et aux investissements (DJA, PMBE...). Elle réalise également les contrôles des demandes d'aides relatives aux surfaces et aux animaux et des mesures liées au règlement de développement rural.

 

 

En chiffres...
L'Agence de services et de paiements compte 2 300 agents répartis entre le siège à Limoges et les délégations régionales. Son budget s'élève à 17 milliards d'euros dont 16,8 milliards d'euros de crédits d'intervention. Ils se répartissent en 57% de crédits européens, 32% pour le compte de l'Etat et 11% pour les collectivités.
En 2008 : 65 000 paiements ont été réalisés pour un montant global de 222 millions d'euros (18% pour les aides à l'installation et aux investissements, et 72% pour les mesures agro-environnementales).
En Auvergne, 236 millions d'euros ont été versés au titre des aides du premier pilier de la Pac.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole