Aller au contenu principal

Filière tabac
Une récolte généreuse

Les producteurs du secteur de Thuret ont rassemblé leur récolte avant de la charger dans les poids lourds en partance pour l’usine de Sarlat en Dordogne.

Les balles de tabac sont débarquées des remorques, placées sur un tapis roulant et expertisées avant d'être achetées. Nous sommes jeudi 25 février, devant l'ancienne gare de Thuret en Limagne.
Depuis trois semaines, les 140 tabaculteurs du secteur de Thuret collectent dans l'ancienne gare de Thuret leurs balles de feuilles de tabac séchées, avant de les livrer à l'unique usine en France de première transformation de tabac à Sarlat en Dordogne. Une étape indispensable pour apprécier la qualité du tabac, noté de la lettre A à E et verser un acompte aux tabaculteurs avant la fixation du prix définitif. Dans quelques heures, tout sera terminé, c'est le dernier jour de départ de la récolte.
Quarante tonnes de tabac ont transité chaque jour dans l'ancienne gare. Quel visage a la récolte cette année ? Le président du syndicat des producteurs de tabac d'Auvergne et du Bourbonnais, Jean-Louis Duron, est catégorique : « C'est une bonne récole à la fois en terme de qualité et de qualité. »

Les représentants du syndicat souhaitent d'abord faire passer un message d'optimisme : l'ensemble de la filière tabac est confortée par un marché qui reste soutenu. En France la production de tabac correspond seulement à 30 % de la consommation intérieure selon les tabaculteurs. Pour les 140 cultivateurs du secteur de Thuret, originaire du Puy-de-Dôme et de l'Allier, le tabac représente entre 30 et 40% en moyenne du chiffre d'affaires. Tous sont adhérents à la coopérative Périgord tabac. 
Mais la filière a besoin de soutien, d'autant que le bilan de santé de la Pac n'a pas été favorable à la filière. Les tabaculteurs demandent 48 millions d'euros, l'équivalent de deux centimes par paquet de cigarette. Et un prix de 4,5 euros le kilo. A titre de comparaison, le marché du tabac génère treize milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel, essentiellement composé de taxes. «C'est important de maintenir la production dans la région : le tabac est une production complémentaire à celle de céréales » indique Hervé Rougier, vice président du syndicat. Il permet surtout à de nombreux d'agriculteurs de se maintenir à flot. La production de tabac menacée, c'est l'avenir même des exploitations qui serait en danger.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
De gauche à droite : Bertrand Bissuel, directeur du lycée, Alain Mercier, président de la Communauté de communes Dômes Sancy Artense , Brice Hortefeux et le sénateur Jean-Marc Boyer.
Des travaux au lycée de Rochefort-Montagne
Le lycée agricole de Rochefort-Montagne est engagé dans un plan de rénovation de ses bâtiments pour lequel la Région contribue à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole