Aller au contenu principal

Une nouvelle année pleine de nouveautés

La Fédération Départementale des Cuma du Puy-de-Dôme a tenu son assemblée générale durant laquelle un nouveau président a été élu.

Lors de l’assemblée générale de la FD Cuma, Philippe Majeune (au micro) a démissionné de son poste de président. Jérôme Arnaud, jusqu’alors vice-président (deuxième en partant de la gauche) lui succède.

Lors de son assemblée générale le 29 janvier dernier à Palladuc, la fédération départementale des Cuma du Puy-de-Dôme, est revenue sur la triste année 2015 et sur les nouveautés de 2016. La première, et non pas des moindres, est le changement de présidence.

Après six années à la tête de la structure, Philippe Majeune démissionne. «Par concours de circonstance, j’ai cumulé trop de casquettes. Je crois également qu’il est important de changer de président pour donner un nouveau souffle à la structure » explique ce dernier, succédé par Jérôme Arnaud, jusqu’alors vice-président.

 

Les Cuma fébriles

Avant son départ, Philipe Majeu-ne est revenu sur la nécessité de soutenir les Cuma du département en ces heures agricoles tourmentées. « Les Cuma réaffirment plus que jamais leur rôle de soutien auprès des agriculteurs. Le climat social et économique sont moroses et impactent également les Cuma. Lors des réunions de secteur, ces craintes remontent plus que d’ordinaire.» Les coopératives s’inquiètent en effet du sort de leurs adhérents, toujours plus nombreux à ne pouvoir honorer leurs factures. Les conséquences ne se font pas attendre, certaines Cuma se retrouvent vite en difficultés ne pouvant honorer leurs investissements. Face à cela, la FD Cuma a entamé avec le Crédit Agricole un travail collaboratif. « Nous devons aider les Cuma en difficulté. Elles sont un soutien pour toute une profession. Ne pas les soutenir serait contre productif. L’ensemble des organismes agricoles (banques, centre de gestion…) doivent jouer le jeu et travailler avec nous pour établir un protocole d’assistance.»

DiNA, un nouveau dispositif

Autre grand sujet de cette assemblée générale, le nouveau dispositif national d’accompagnement (DiNA Cuma) qui remplace les prêts à taux bonifiés. La FN Cuma et le ministère de l’Agriculture travaillent à sa mise en place depuis près d’un an. Ce dispositif a été publié il y a peu. Concrètement, le DiNA se compose de deux aides. La première est une aide à l’investissement immatériels (conseils stratégique) pour permettre d’accompagner les Cuma dans leur développement économique, environnemental, structurel et social. A titre d’exemple, cela peut se traduire par l’embauche d’un salarié, la création d’inter-Cuma… La seconde est une aide aux investissements matériels pour la construction de hangars et de bâtiments annexes. Ce nouveau dispositif ne concerne pas le renouvellement du matériel ; il encourage les Cuma à se structurer davantage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Ravage de campagnols terrestres dans les prairies
La bromadiolone bannie dès le 20 décembre 2020
Par voie de communiqué, la Draaf Auvergne Rhône-Alpes confirme deux évolutions réglementaires majeures dans la lutte contre le…
Les haricots rouges et blancs ont offert une moyenne de rendement correcte. La lentille verte a obtenu un rendement moyen.
Rendements hétérogènes sur les légumineuses
Encore en phase de test, haricots, lentilles et pois chiche de consommation ont offert des rendements aléatoires mais une mine d'…
Nouvelle Convention Collective Nationale : vers une application au 1er janvier 2021
Qu’est-ce que prévoit la convention collective nationale ?
Dans le cadre de la mise en place prochaine de la convention collective nationale pour la production agricole et les CUMA, nous…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole