Aller au contenu principal

MANIFESTATION
Une mobilisation record est attendue

JA 63 en ordre de bataille le 11 décembre à Puy-Guillaume.

«Privilégier l’industrie aux dépends d’exploitations agricoles, tel est le credo de la commune de Puy-Guillaume. Elle ne veut pas d’agriculteurs sur son territoire », lance Damien Richard, secrétaire général de JA 63.

Pour s’opposer à cela et défendre ces exploitations, JA 63 lance un appel à toute la profession pour la manifestation du 11 décembre. «On a besoin de tout le monde, jeunes installés, jeunes agriculteurs ou non, quelle que soit la production de chacun. Il faut se serrer les coudes. Il faut du monde. Quelle que soit la spécialisation de chacun, la question du foncier se pose continuellement », précise le secrétaire général.

Sur cette commune, la loi Grenelle, précisant qu’il faut limiter la consommation de espaces agricoles, n’est pas appliquée. Certaines des zones agricoles sont passées en zone industrielle ! «La réglementation du Plan local d’urbanisme empêche la diversification et le développement de ces agriculteurs. C’est inadmissible d’enterrer leurs projets et donc leur exploitation. Le beau marché de Puy-Guillaume présente des produits de la ferme, promeut le local cependant les agriculteurs ne sont pas les bienvenus et tout est fait pour les empêcher de se développer. C’est paradoxal comme situation ».

Le but de cette manifestation : faire du bruit et « sensibiliser les habitants sur ce sujet, à quelques mois de l’échéance municipale. JA 63 souhaite mettre la commune en porte à faux vis à vis du grand public » espère Damien Richard. Il assure déjà que « JA ne lâchera pas l’affaire tant que le problème ne sera pas réglé. »

En pratique

La journée débutera à 9 h 30, avec le rassemblement sur la place du marché. La manifestation débutera à 10 heures.

Un point presse est prévu à 11 heures. Un casse-croûte clôturera la matinée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole