Aller au contenu principal

Une journée pour optimiser ses choix culturaux en zone de montagne

L’essai céréales en cours à Arlanc.

L’UDSEA et l’association Agriculture Professionnelle et Développement en Livradois Forez (APDLF) organisent une journée technique pour les agriculteurs qui cultivent des céréales en zone de montagne, mardi 11 mars à Arlanc.

 

Les céréales, une production essentielle en élevage

Bien que considérées comme des productions annexes à l’élevage, les cultures en zone de montagne n’en sont pas moins un levier essentiel de l’équilibre économique des exploitations. Elles contribuent en effet à réduire les achats extérieurs de paille et de concentrés. En leur réussite à moindre coût est un facteur non négligeable dans les systèmes d’élevage. Pourtant, malgré les enjeux, les références sur les cultures en altitude font souvent défaut. Si les conseils techniques sont disponibles à profusion sur la culture en plaine, ils ne sont pas nécessairement adaptés aux spécificités liées aux zones de montagne.

 

Des compétences techniques de pointe

Fort du constat de l’importance des cultures et des spécificités liées à la production en montagne, des agriculteurs du Livradois Forez, parmi lesquels Jean-Yves Ayel, ont œuvré à la mise en place d’essais ces dernières années. Des partenaires se mobilisent autour de ces études : des associations : APDLF et Céréales Montagne, le réseau des Chambres d’agriculture et Arvalis, l’institut technique du végétal.

Les essais ont permis de comparer différentes pratiques sur le choix des cultures et des variétés, le semis (date, densité, semence de ferme), les rotations, la fertilisation, le désherbage, les traitements fongicides, la lutte contre les ravageurs… dans les conditions de la zone.

 

Le 11 mars, une journée pratico-pratique

L’objet de la journée du 11 mars est de partager les résultats de ces essais pour les mettre à profit sur les exploitations. Conçue pour être la plus concrète possible, la journée s’organise autour d’échanges à partir de la situation des exploitations des participants et de leurs pratiques, parce que ces essais doivent profiter au plus grand nombre.

 

Renseignements et inscriptions auprès de l’UDSEA : 04.73.44.46.90.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole