Aller au contenu principal

Soutien
Une future filière d'ail industriel pourrait voir le jour

Laurent Wauquiez, en déplacement dans le Puy-de-Dôme le 21 avril dernier, a annoncé le soutien de la Région pour développer une filière de production d'ail initiée par l'entreprise Rochias à Issoire.

Une future filière d'ail industriel pourrait voir le jour dans le département sous l'impulsion de l'entreprise Rochias à Issoire, soutenue par la Région.

En visite le 21 avril à l’entreprise Rochias à Issoire, spécialiste européen de la transformation d’alliacées (ail, échalote, oignon etc.), Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé un accompagnement de 500 000 euros pour soutenir les projets d’investissement de l’entreprise. Il a également apporté le soutien de la Région pour la création de la première filière de production d’ail à destination industrielle en Auvergne-Rhône-Alpes.

Une nouvelle filière en construction

Le marché de l'ail est aujourd'hui largement détenu par la Chine. L'approvisionnement de l'usine Rochias se réalise en partie par ce sourcing ainsi que sur l'Europe. Pionnier de la déshydratation d’ail dans les années 1950, et seule entreprise française à transformer l’ail industriel, Rochias souhaite désormais développer son approvisionnement local. Si l’Auvergne est historiquement un grand territoire de production d’ail (5% de la production nationale), la majorité des producteurs cultivent de l’ail de consommation. Rochias souhaite ainsi développer en Auvergne des ingrédients aujourd’hui en provenance de Chine, et relocaliser la production. Du fait de son implantation locale, elle a donné une vraie dynamique dans cette démarche de structuration d’une filière régionale en fédérant les agriculteurs et les entreprises de l’agroalimentaire autour de ce projet.
La Région s'est mobilisée pour la promotion et le développement de cette filière. Elle étudie en ce moment même, les modalités d’un accompagnement, notamment via le financement d’équipements et de machines, pour l’émergence d’une véritable filière de l’ail industriel, regroupant l’ensemble des acteurs du territoire des agriculteurs de la plaine de Limagne aux entreprises en passant par les organismes professionnels. "Nous avons fait le choix de défendre la préférence régionale et de fabriquer chez nous plutôt qu’en Chine dans des conditions qui n’offrent aucune traçabilité. C’est bénéfique pour l’emploi, pour la qualité de nos produits et pour le rayonnement de nos territoires. La Région est prête à travailler avec nos entreprises et nos agriculteurs pour que nous parvenions à relocaliser ensemble une véritable filière de production d’ail en Auvergne-Rhône-Alpes » a déclaré Laurent Wauquiez à l'issue de la visite.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Une aide à l'alimentation animale est allouée aux éleveurs pour couvrir une partie de la hausse des charges à laquelle ils sont confrontés depuis l'explosion de la guerre en Ukraine.
Plan de résilience : l'aide à l'alimentation animale
Dans le cadre du plan de résilience et pour faire face à la hausse de charges d’exploitation, le gouvernement octroie aux…
Nicolas Chatard, nouveau président JA63.
Le nouveau président de JA 63 entre innovation et persévérance
Nicolas Chatard a été élu président du syndicat Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme avec une nouvelle équipe et succède ainsi à…
Le COTI du 5 mai dernier a rassemblé, à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, la profession agricole et para-agricole, des élus locaux et l'enseignement agricole.
Installation/transmission et DJA, évolutions plus ou moins favorables
Une nouvelle DJA financée, non plus par le Feader mais par les Régions, devrait voir le jour le 1er janvier 2023 avec un montant…
Après plusieurs années d'augmentation, les effectifs de la Limousine se stabilisent en 2022.
L’Aubrac et la Limousine augmentent, la Salers se stabilise et la Charolaise décroche
Les effectifs bovins allaitants dans le Puy-de-Dôme sont en baisse chaque année mais certaines races résistent mieux que d'autres…
« Le contrat : une arme de proposition massive que doivent utiliser les éleveurs »
Alors que la décapitalisation s’accélère dans un contexte de hausse de charges sans précédent, la vente des animaux aux coûts de…
La journée de démonstration de matériel à Moureuille, le 20 avril, a attiré une trentaine de visiteurs.
La Cuma des Prés se tourne vers l’avenir
La Cuma des Prés à Moureuille compte une vingtaine d'adhérents qui ont accès à du matériel performant grâce à la collectivité.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole