Aller au contenu principal

« Une décision d'entreprise avant tout! »

À compter du 1er janvier 2020 la réglementation française oblige de réaliser une analyse antibiotiques systématique à chaque passage de votre collecteur de lait. Cette décision a été validée par le collège des coopératives, des industriels privés et des producteurs. Dans l'élan des changements, il a été proposé de faire systématiquement à chaque ramassage des analyses sur les critères MG, MP, cellules et urée.

Ces analyses supplémentaires représentent un coût pour les producteurs à qui aucun retour de valorisation n’est garanti. Dans ces conditions, le collège producteurs du CRIEL Alpes Massif central s'est positionné clairement contre ces analyses supplémentaires en novembre 2019. De fait, le collège producteur (toutes entreprises confondues) n’admet pas que Sodiaal explique à ses adhérents en assemblées de section que c'est une demande des producteurs. Il y a là une vraie ambiguïté qui mérite un éclaircissement. Certes, ces analyses systématiques, MG, MP, cellules et urée ont été demandées par des producteurs mais pas ceux les représentants à l'interprofession régionale laitière mais plutôt ceux les représentants au sein de la coopérative Sodiaal. Par conséquent, je considère que ce n’est rien d'autre qu'une décision d'entreprise qui doit être assumée en toute transparence !

Je pense franchement que les producteurs attendent aussi d'autres initiatives de la part de leur outils économiques, notamment sur les enjeux de valorisation du lait et de la construction des prix permis par les outils législatifs issus de la loi Alimentation.

Alors, même si la partie n'est pas simple avec la grande distribution, Sodiaal se doit d'être à la hauteur des vrais enjeux auxquels est confrontée la filière laitière sur nos territoires de montagne.

D’autres opérateurs ont déjà joué le jeu des producteurs, nous ne devrions pas être amenés à douter de l’état d’esprit originel de la coopération.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole