Aller au contenu principal

Une Cuma tournée vers la pomme de terre

La Cuma de la Saunade fête cette année ses 40 ans d’existence.

La Cuma de la Saunade compte aujourd’hui une quinzaine d’adhérents dont seuls sept utilisent le matériel destiné à la pomme de terre.

Créée en 1976 à l’initiative de deux producteurs de pommes de terre, la Cuma de la Saunade compte aujourd’hui 15 adhérents des alentours de Landogne dans les Combrailles. La coopérative a diversifié son activité pour attirer davantage d’agriculteurs et répondre aux demandes de ses adhérents.

 

La pomme de terre dans le cœur

A l’origine, la structure rassemblait cinq producteurs pour l’achat d’une arracheuse à pommes de terre. Bien loin d’être une culture à part entière, le tubercule occupe pourtant une part importante dans ces exploitations comme l’explique Alain Mazeron, président de la Cuma. « La pomme de terre est une diversification, un complément de revenu non négligeable. La mécanisation de cette production, nous permet d’avoir des surfaces plus importantes. L’achat en Cuma d’une billoneuse, d’une planteuse, d’une tamiseuse, d’une arracheuse et d’une table de traitement permet d’amortir plus rapidement le matériel surtout pour les producteurs qui ont des petites surfaces. »

Au fil du temps, les producteurs de pommes de terre sont devenus moins nombreux. La culture du tubercule, moins rentable, est délaissée au profit de l’élevage. Désormais, seuls 7 adhérents utilisent ce matériel spécifique et ce pour 30 ha. Vers la fin des années 1990, la Cuma investit donc davantage dans du matériel de récolte des fourrages (faucheuse, plateaux…) ainsi qu’une tonne à lisier et une machine pour tailler les haies. La diversité des outils attire de nouveaux adhérents et permet à la coopérative de la Saunade de poursuivre son activité. «La moitié des producteurs de pommes de terre est proche de la retraite et n’a pas de repreneurs. À l’avenir, nous ne serons plus que trois ou quatre à utiliser ce type de matériel. C’est pourquoi aujourd’hui, nous utilisons principalement des outils d’occasions.»

La coopération a régulièrement été vantée pour sa capacité à acheter du matériel récent et de grande taille. À la Cuma de la Saunade, elle permet à une petite production devenue marginale de survivre.

La production française de pomme de terre

 

La France est le premier pays exportateur de pomme de terre fraîche. L’exportation pèse plus de 326 millions d’euros en 2014. La production est estimée à 6,2 millions de tonnes dont :

- conservation : 4,7 millions

- fécule : 1,2 million

- plants : 0,4 million

- primeurs : 0,18 million

Les principales régions productrices sont le Nord-Pas de Calais, la Haute-Normandie, la Basse Normandie, la Picardie, la Bretagne, le Centre, la Champagne et l'Ile de France. Depuis 2010, les surfaces de production en pommes de terre de consommation augmentent dans toute la France pour atteindre en 2014 plus de 130 000 ha. Le rendement moyen est estimé à 48,2 tonnes/ha soit plus de 6 millions de tonnes. Pourtant, la consommation des ménages diminue quelque peu chaque année.

Source Unpt et FranceAgrimer

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole