Aller au contenu principal

Un week-end aux Terres de Jim

Entre bénévolat et déambulation sur les 300 hectares du site des Terres de Jim, la délégation puydomoise a découvert la finale mondiale de labour.

L a promesse était belle : la plus grande manifestation agricole en plein air d’Europe. Elle était attendue, et elle fut tenue. Pendant quatre jours, les quelque 200.000 visiteurs qui ont arpenté les allées des Terres de Jim, à St Jean d’Illac à côté de Bordeaux, ont pu découvrir la belle vitrine de l’agriculture française et mon-diale. Au menu de ces quatre jours de fête une finale natio- nale de labour et une finale mon-diale, mais aussi une foule d’ani- mations et des stands aussi va-riés les uns que les autres. Et au milieu de tout cela une délégation de bénévoles JA du Puy-de -Dôme, motivée et enjouée.

Ils étaient près de 20 JA du département, sur les quatre jours, à s’être déplacés, en bus ou en voiture personnelle pour donner un peu de leur temps pour la réussite de l’événement. « C’était une grand événement, un événement mondial même, qui était bien organisé. La région Auvergne a aussi bien gérée toute la délégation et toutes les animations régionales » explique Rémy Petoton présent à Bordeaux. En plus de la présence des bénévoles sur les Halles de Jim, le grand marché qui proposait des produits de terroirs, les JA d’Auvergne devaient aussi s’assurer de la bonne représentation et de la promotion sur le stand régional de notre agriculture et de notre territoire, et surtout du bon fonctionnement de la restauration des régions, qui proposait, pendant les quatre jours, un menu auvergnat aux visiteurs. Durant le séjour, les bénévoles se sont donc relayés et ont participé au bon fonctionnement du projet.

Des rencontres qui ne se feraient pas ailleurs

Entre ces moments de bénévolat, ils ont aussi pu découvrir le site et profiter des animations mises en place. Clément Journiat est revenu de Bordeaux avec l’impression d’avoir participé à un événement exceptionnel, même s’il regrette un peu l’étendue du site. « C’était vraiment bien, on s’est bien amusé, et le concours de labour, c’est vraiment autre chose que le concours départemental. C’est vraiment une compétition de haut niveau. C’est impressionnant à voir ».

Tous les bénévoles saluent aussi la bonne ambiance qui a régnée, tant au niveau des JA régionaux qu’au niveau global. « Un événement comme celui nous amène à faire des rencontres qu’on ne fera pas ailleurs et qui nous permettent d’échanger sur des thèmes intéressants» commente Rémy Petoton.

Ces quatre jours, à part dans la vie des JA, resteront comme une expérience intense à vivre et certainement à renouveler.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole