Aller au contenu principal

Bovin Croissance
Un regard technique mais un regard neutre

Au-delà de la pesée, le contrôle de performance permet à l’éleveur de bénéficier de conseils éclairés « par un œil extérieur et neutre ».

Sylvain Heurtier et Pierre Blacher auprès de futures reproductrices.

Pierre Blancher est éleveur allaitant Charolais-limousin(1) à St Sylvestre Pragoulin. Il y a deux ans, il a choisi d'adhérer à la formule VA4 de Bovin Croissance.Obligatoire pour les sélectionneurs, cette formule est aussi ouverte aux éleveurs non inscrits qui souhaitent soumettre leurs animaux au contrôle de performance et bénéficier ainsi des conseils du technicien.
En inscrivant son cheptel charolais au contrôle de performance, Pierre Blancher bénéficie d'un suivi régulier des animaux et surtout, des conseils éclairés du technicien de secteur, spécialisé dans la race, Sylvain Heurtier. « J'avais besoin d'un œil extérieur pour améliorer la génétique de mon élevage et développer son potentiel de croissance ».
Sylvain Heurtier intervient à plusieurs reprises sur l'exploitation : une première visite pour définir le planning d'accouplement, une deuxième pour la pesée obligatoire assistée, une troisième en juin pour faire le tour des bê-tes ; en été une autre visite s'impose pour l'achat de génétique mâle et femelle, puis plus tard, pour un nouveau pesage (réalisé ici par l'éleveur), le pointage et la récolte des données en vue de l'indexation des animaux. L'analyse technique est réalisée sur la base des informations enregistrées sur le logiciel SIBOVAL. Chaque animal est suivi dès sa naissance et une fiche carrière lui est attribuée. Pour les mâles, les critères portent sur les facilités de naissance, le potentiel de croissance, le développement musculaire, squelettique et l'index de synthèse. Pour les femelles, le caractère allaitant, l'aptitude au vêlage et l'index de valeur maternelle sont les critères retenus. « Mais ce n'est pas l'ordinateur seul qui fait le travail! précise Pierre Blancher. Le conseil et la décision finale tiennent à l'œil du technicien». Pierre Blancher ne regrette pas le travail entrepris avec Bovin Croissance. « Tout seul, je progresserai moins vite avec, en plus, le risque de faire de mauvais choix. Et aujourd'hui, il ne faut pas se tromper. Il ne faut pas négliger le côté commercial avec des Italiens qui recherchent de plus en plus des animaux avec du potentiel de croissance ».

(1)180 ha, 40 ha de céréales, 100 vêlages (vêlages d'hiver pour les charolaises avec 50 % d'insémination), 150 UGB annuelle sur 2008, atelier poste sevrage engraissement porcs + fabrication d'aliment.

 

Avis de l'expert

Sylvain Heurtier, technicien Bovin Croissance

« Le contrôle de performance est un appui technique essentiel pour calculer la croissance d'un veau, les performances d'un père et d'une mère et pour travailler les objectifs de croissance. Et au final, c'est également un plus économique. » Sylvain Heurtier insiste aussi sur l'importance de « la position de neutralité du conseiller Bovin Croissance. Elle est de plus en plus sollicitée par les éleveurs qui veulent un avis différent de celui du commercial. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole