Aller au contenu principal

Races ovines des Massifs
«Un nouveau souffle pour la Rava en 2010»

Les éleveurs Rava de races ovines des Massifs Sélection ont de quoi aborder plus sereinement l’année 2010.

Pour accompagner les éleveurs dans ce nouveau contexte, la section Rava change d’animateur. Suite au départ de Marielle Roulenc pour le laboratoire d’économie de l’Inra de Theix, c’est désormais Kévin Chile qui sera le technicien de la race pour ROM Sélection.

Comme pour tous les éleveurs ovins, c'est tout d'abord le contexte global qui s'améliore avec la perspective des nouvelles mesures prévues dans le cadre du bilan de santé de la PAC. En effet, au rééquilibrage des aides s'ajoute la possibilité remplacer les réformes par les agnelles de renouvellement dans la déclaration PBC : l'opportunité est donc offerte aux éleveurs du Puy-de-Dôme de rehausser la performance de leur cheptel au travers l'achat d'agnelles Rava issues du schéma de sélection, et ainsi d'améliorer les qualités maternelles tout en conservant de la rusticité.
La signature récente d'une convention de partenariat avec le Conseil général du Puy-de-Dôme est par ailleurs un atout de plus sur l'avenir pour les races rustiques et en particulier pour la Rava. Ce projet, porté au département par Jean Luc Tourreix, éleveur de plus de 600 brebis Rava à Gelles et Président de la section à ROM Sélection, constitue un appui fort au développement des races rustiques. Ce partenariat s'appuie sur deux principaux leviers :
- Une aide à l'évaluation collective des mâles (100 € par bélier) qui profitera à tous les éleveurs utilisateurs de races rustiques dans le département.
- Une aide aux sélectionneurs pour la production de ces mâles (3 € par brebis déclarée en monte naturelle et 5 € par brebis inséminée).
La reconnaissance par les collectivités locales de la Rava comme véritable enjeu économique et territorial sur le Puy-de- Dôme est une victoire importante pour tous les éleveurs de la race, et au delà pour tous les éleveurs de brebis de race rustique.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
A Ardes-sur-Couze, Nicolas Buffay, éleveur allaitant, a saisi avec son objectif  la présence de cette colonie de vantours.
Le vautour aurait-il changé de comportement ?
Une centaine de vautours attaque mortellement des animaux vivants et en bonne santé dans le secteur du Sancy. Un comportement «…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole