Aller au contenu principal

Syndicalisme
Un nouveau président pour la FNSEA le 16 décembre

Jean-Michel Lemétayer était président de la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire depuis 2001. Il quittera cette place le 16 décembre 2010.

«J’ai décidé, depuis plusieurs semaines déjà, de passer la main avant Noël. Le jeudi 16 décembre, il y aura un nouveau président à la tête de la Fnsea » a expliqué Jean-Michel Lemétayer, l’actuel président de la Fnsea, sur Europe 1 le 7 décembre 2010. Ce 16 décembre, se tiendra donc un conseil d’administration de la fédération nationale qui aura pour tâche de nommer un nouveau président. Dans cet entretien accordé dans le cadre de l’émission de Jean-Pierre Elkabbach, Jean-Michel Lemétayer a évoqué deux candidats pour lui succéder : Dominique Barrau, actuel secrétaire général de la Fnsea et éleveur dans l’Aveyron, et Xavier Beulin, actuel premier vice-président de la Fnsea et céréalier dans le Loiret. Pour le moment, « il y a un débat en interne. J’espère que la semaine prochaine, il n’y aura qu’un seul candidat à la présidence. Il y a déjà des discussions, j’ai vu les deux intéressés, je souhaite qu’ils se mettent d’accord, qu’il y ait une équipe » a indiqué Jean- Michel Lemétayer. Le quotidien économique Les Echos parie lui sur un tandem associant les deux hommes précités.

Jean Michel Lemétayer a indiqué qu’il avait écrit à tous les présidents de Udsea/Fdsea, de Frsea et aux présidents des fédérations spécialisées pour leur annoncer ce départ. Il a aussi insisté sur le fait que ce n’était pas une démission, que rien ni personne ne le poussaient à partir. « C’est une décision mûrement réfléchie, une décision personnelle, une décision qui m’appartient » a t-il affirmé. Il a ensuite précisé que la date retenue pour partir devait permettre « à la personne qui me succèdera de pouvoir prendre ses marques ».

Sans surprise

 

En faisant cette annonce début décembre, Jean-Michel Lemétayer ne fait qu’anticiper, au niveau calendaire, une décision qui était connue de longue date. En effet, dès le Congrès de Nantes (Loire Atlantique) en 2008, il avait dit qu’il ne solliciterait pas de nouveau mandat, alors qu’il venait d’être réélu pour la troisième fois à la tête du syndicat agricole majoritaire. Il était donc prévu que l’homme quitte ses fonctions au prochain congrès électif, celui de Saint Malo (Ille et Vilaine) en mars 2011, date à laquelle le conseil d’administration de la Fnsea sera renouvelé. Cette année même, avant l’été, il avait déjà envisagé de quitter son poste avant le congrès.

Jean-Michel Lemétayer, né le 2 juin 1951, avait été élu en mai 2001 à la tête de la Fnsea et avait pris la succession de Luc Guyau, après avoir été président de la Fnpl depuis 1995. Il aura donc passé dix ans à la tête de la Fnsea. Breton d’Ille et Vilaine et producteur de lait, il avait débuté en co-exploitation avec ses parents en 1977 avant de travailler en Gaec à partir de 1982. En 1987, il fait partie de l’équipe qui fonde le Space. Ayant exercé la présidence du Copa (union de syndicats d’exploitants agricoles au niveau européen) de 2007 à 2009, il a été élu vice-président, en France, du Conseil économique, social et environnemental (CESE) en novembre 2010. Il est également président de Sopexa depuis juin 2009.

« Ce n’est pas une retraite. J’ai envie de continuer de me battre et servir le monde paysan. La bataille ne s’arrêtera jamais » a conclu Jean-Michel Lemétayer à l’issue de l’émission radiophonique.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole