Aller au contenu principal

Sommet de l’élevage 2009
Un excellent bilan malgré la crise

« Nous avons réalisé un excellent salon », a affirmé Roger Blanc, président du sommet, à l’heure de la clôture.

L’édition 2009 du Sommet de l’élevage aura accueilli plus de 75.000 visiteurs.

Le pari n'était pourtant pas gagné d'avance : une professionnalisation de l'événement avec changement des jours d'ouverture, un contexte économique plus que difficile, et une première en France avec l'utilisation du Zénith pour un concours national de race bovine.
75 531 visiteurs professionnels ont été au rendez-vous et côté exposants, tous sont ravis de la nouvelle formule d'ouverture. Au terme des trois jours de salon, les exposants étaient nombreux a affirmé avoir fait des affaires, peut-être même davantage qu'ils n'auraient pu l'espérer.

Contacts nombreux

Sylvain Vernière de la Société Lely, primée au Sommet d'Or 2009 pour son robot Lely Juno pousse fourrage, est satisfait de cette nouvelle édition: « cette année, pour parer la baisse d'activité due à la crise, nous avons décidé d'opter pour un stand plus grand avec plus de nouveautés. Le bilan est très positif puisque une fois encore, le Sommet nous a permis de tisser un très bon relationnel avec nos clients. Nous avons pu mesurer la portée de nos nouveautés en fonction des réactions du public et nous avons fait de bons résultats. »
A noter également la forte internationalisation du salon qui a accueilli plus de 2500 visiteurs internationaux de 62 pays venus s'informer et faire des affaires. « Les visites d'élevages, qui leur sont réservées, n'ont pas dé-sempli et les présentations de la génétique allaitante française ont connu un vrai succès » explique Benoît Delaloy, le responsable international.

Le prochain Sommet de l'élevage se tiendra les 6, 7 et 8 octobre 2010 et accueillera le concours national de la race Charolaise.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole