Aller au contenu principal

Réforme de l’identification des ovins et caprins
Tout mouvement d’ovins et caprins doit être notifié à l’EDE ou à un délégataire

Depuis le 15 avril, tout mouvement de lots d'ovins et caprins, entrant ou sortant de l'exploitation, doit être notifié à l'EDE

Document

La nouvelle obligation réglementaire qui concerne les petits ruminants, ovins et caprins, est induite par la réforme de
l'identification et de la traçabilité initiée en 2005.
Cette réforme de l'identification et de la traçabilité, initiée à l'échelle européenne, induit l'application de nouvelles obligations réglementaires qui s'appliquent depuis le 15 avril. Depuis cette date, chaque détenteur de petits ruminants doit notifier tout mouvement de lots d'animaux entrant ou sortant de son exploitation.

Notification auprès de l'EDE ou d'un délégataire
Cette notification doit être effectuée dans un délai de 7 jours suivant les mouvements par lots, à l'EDE (établissement Départemental de l'élevage); le détenteur a aussi la possibilité de déléguer la réalisation de la noti- fication à un opérateur commer-cial (négociant, groupement de producteur, marché...) appelé délégataire.
Toutes les informations contenues dans la notification sont ensuite transmises à une base de données unique au niveau national (SIMOC) dans laquelle tous les mouvements de lots de moutons et de chèvres entre les exploitations seront recensés.

Notification par le biais des documents de circulation
Cette notification s'effectue par le biais du document de circulation que l'éleveur utilise déjà pour tout mouvement d'animaux. L'acheteur comme le vendeur, sont obligés de notifier leurs mouvements d'animaux ; sur ce document, ces derniers notifient le chargement, le transport et le déchargement ou une provenance, le transport et le déchargement.
Pour notifier, tout détenteur doit envoyer un volet ou une copie du document de circulation par courrier à l'EDE (ou déléguer la notification à son opérateur commercial). Prochainement, la transmission des informations pourra se faire par voie informatique, soit à partir d'un logiciel éleveur ou bien du portail web.

Pour toute information complémentaire, prenez contact avec l'EDE du Puy-de-Dôme, service identification ovin-caprin au 04.73.44.46.17 (ou 23).

 

Document de circulation 

- Les documents de circulation doivent être impérativement signés des deux parties concernées.
- Pour chaque document de circulation que vous remplissez, il faut une notification de votre part.
- Un exemplaire du document de circulation doit être conservé dans votre exploitation.
- Actuellement, il comporte trois exemplaires et est constitué de feuillets autocopiants. (Prochainement, il comportera 5 feuillets dont 2 seront spécifiquement dédiés à la notification papier à l'EDE).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pour Patrice Gandeboeuf, producteur laitier individuel, le Service de Remplacement est la seule solution pour partir en vacances.
"Sans le Service de remplacement 63 je ne partirais pas en vacances"
Patrice Gandeboeuf est producteur laitier individuel et chaque année il s'offre une semaine de vacances en famille grâce au…
Cédric Mandin est éleveur en Vendée. Il est secrétaire général de la  Fédération nationale bovine.
« Eleveurs, retenez vos animaux pour peser sur les prix »
Malgré un bon niveau de consommation et d’export, les prix payés aux producteurs de viande bovine n’augmentent pas. Pour faire…
Le changement de calcul de l’aide et la suppression de l’aide à la vache allaitante sur notre bassin naisseur peut avoir des répercussions économiques importantes pour les élevages allaitants.
La PAC changera-t-elle de cap en 2023 ?
Même si certains points méritent des clarifications, les grandes orientations de la future Pac sont désormais définies. Mais les…
Denis Aubert, président de la société laitière de Laqueuille, entouré par le sénateur Laurent Duplomb et le président de Sodiaal, Damien Lacombe.
« Le consommateur doit payer la valeur du produit qu'il achète »
La crise sanitaire n’a pas épargné la société laitière de Laqueuille dont le chiffre d’affaires a chuté de deux millions d’euros…
Quelques parcelles d'orge et de blé ont été moissonnées dimanche dernier avant d'être stoppées par le retour de la pluie.
Les moissons se font attendre...
Après un mois de pluie l'heure des moissons approche mais l'humidité ambiante fait craindre un déclassement des récoltes. Le…
Andrée Tisserand en entretien PAI avec 2 candidats à l'installation. Céline Baudry, infirmière, et Valentin Port , ingénieur, portent un projet à deux familles de paysan boulanger et une chèvrerie.
PAI, le passage obligé pour s'installer
Andrée Tisserand, conseillère Point Accueil Installation (PAI) à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, informe et oriente les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole