Aller au contenu principal

Manifestation du 16 octobre
Tous à Clermont-Ferrand en tracteurs le 16 octobre !

En Auvergne, la manifestation du 16 octobre prendra la forme d’un grand rassemblement en tracteurs. L’année blanche est au cœur des revendications.

En Auvergne, le rassemblement se fera en tracteurs, qui convergeront tous vers la place de Jaude, en fin de matinée.

Il sera difficile d'accéder au centre ville de Clermont-Ferrand, vendredi 16 octobre. Et pour cause, à l'appel d'un mot d'ordre national lancé par Fnsea et JA, les agriculteurs auvergnats convergeront vers la capitale régionale en tracteurs. Un grand rassemblement est prévu place de Jaude, aux alentours de 11 h. Les agriculteurs venant du Sud (Cantal et Haute-Loire) emprunteront l'A75 et se rassembleront dans un premier temps sur le parking de la Grande Halle, ceux venant du Nord se retrouveront à proximité du péage de Riom avant de prendre la direction de Clermont-Ferrand. Deux autres rassemblements sont prévus l'un à Chignat pour l'est du Puy-de-Dôme et les secteurs de la Loire, qui par souci de proximité manifesteront aux côtés des auvergnats et l'autre à Orcines pour l'ouest du Puy-de-Dôme.

Courriers aux élus et aux partenaires

Parallèlement à la manifestation, la Frsea, les JA Auvergne, l'Udsea et les JA du Puy-de-Dôme ont adressé un courrier aux élus et aux partenaires du monde agricole. Tout en les enjoignant à participer au rassemblement aux côtés des agriculteurs, ils se sont adressés à eux en ces termes :
« Vous le savez, le monde agricole traverse une crise d'une gravité dramatique. Le récent Sommet de l'élevage a permis de matérialiser cette situation. Il est indispensable que le gouvernement mette en place un plan de relance pour l'agriculture, comme il a pu le faire pour l'automobile ou les PME. Nous demandons la mise en place d'une année blanche bancaire, fiscale et sociale. Les collectivités locales doivent apporter leurs contributions à cet effort national. D'autre part, les agriculteurs ont besoin de pers-pectives sur le moyen et le long terme. Nous attendons une loi de modernisation agricole ambitieuse qui permette aux agriculteurs d'obtenir un prix plus rémunérateur et un revenu moins soumis aux aléas, une harmonisation européenne des contraintes et des normes, ainsi qu'une protection contre les distorsions de concurrence extra-communautaire ».

Signe de solidarité

La Frsea et les JA d'Auvergne ont par ailleurs, demandé aux partenaires « d'assurer la fermeture de leurs points de vente et de contacts avec les agriculteurs, le vendredi 16 octobre de 11 h à 15 h ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pour Patrice Gandeboeuf, producteur laitier individuel, le Service de Remplacement est la seule solution pour partir en vacances.
"Sans le Service de remplacement 63 je ne partirais pas en vacances"
Patrice Gandeboeuf est producteur laitier individuel et chaque année il s'offre une semaine de vacances en famille grâce au…
Cédric Mandin est éleveur en Vendée. Il est secrétaire général de la  Fédération nationale bovine.
« Eleveurs, retenez vos animaux pour peser sur les prix »
Malgré un bon niveau de consommation et d’export, les prix payés aux producteurs de viande bovine n’augmentent pas. Pour faire…
Le changement de calcul de l’aide et la suppression de l’aide à la vache allaitante sur notre bassin naisseur peut avoir des répercussions économiques importantes pour les élevages allaitants.
La PAC changera-t-elle de cap en 2023 ?
Même si certains points méritent des clarifications, les grandes orientations de la future Pac sont désormais définies. Mais les…
Denis Aubert, président de la société laitière de Laqueuille, entouré par le sénateur Laurent Duplomb et le président de Sodiaal, Damien Lacombe.
« Le consommateur doit payer la valeur du produit qu'il achète »
La crise sanitaire n’a pas épargné la société laitière de Laqueuille dont le chiffre d’affaires a chuté de deux millions d’euros…
Quelques parcelles d'orge et de blé ont été moissonnées dimanche dernier avant d'être stoppées par le retour de la pluie.
Les moissons se font attendre...
Après un mois de pluie l'heure des moissons approche mais l'humidité ambiante fait craindre un déclassement des récoltes. Le…
Andrée Tisserand en entretien PAI avec 2 candidats à l'installation. Céline Baudry, infirmière, et Valentin Port , ingénieur, portent un projet à deux familles de paysan boulanger et une chèvrerie.
PAI, le passage obligé pour s'installer
Andrée Tisserand, conseillère Point Accueil Installation (PAI) à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, informe et oriente les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole