Aller au contenu principal

TOURNESOL : le tournesol, l’oléagineux qui monte en puissance

La plante fait aussi partie du portefeuille du Groupe Limagrain qui en l’espace de quelques années a développé la production à l’international. Zoom sur sa présence enTurquie.

Visite de la démonstration des variétés de tournesol LG en Turquie avec de gauche à droite, Richard Legrand, Rita Szalay, Cenk Saracoglu, Daniel Cheron et Remi Bastien

Dans le cadre de son développement à l’international, le groupe Limagrain a choisi de miser sur le tournesol, aux côtés de productions phares telles que le maïs, les céréales à paille et les potagères. Un choix qui se confirme depuis une dizaine d’années, avec la volonté pour la coopérative auvergnate de consolider ses positions en tournesol en Europe et conquérir de nouveaux territoires.


Turquie, terre de tournesols

«Le tournesol est une espèce importante dans le portefeuille de Limagrain» affirme Daniel Cheron, directeur général du Groupe semencier. Cette production représente, en effet, 13% du chiffre d’affaires de Limagrain lui conférant ainsi une place de n°3 en Europe y compris en Russie et en Ukraine, derrière Pionner et Syngenta, et avec des positions de leader en Bulgarie et en Turquie. La Turquie justement : plus de 25% de la production de tournesol Limagrain est développée dans ce pays ; cela représente 140000 doses de tournesol LG vendues, soit 45% du marché. Et le semencier ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Installé en Turquie depuis 30 ans, il entend exploiter le potentiel de développement de la culture de tournesol tout en répondant aux attentes spécifiques des producteurs et des marchés. «Le tournesol est une production stratégique pour Limagrain, y compris en Turquie. C’est une espèce adaptée à différents segments ; elle est utilisée en nutrition animale, dans l’alimentation humaine et dans la production d’huiles spécifiques recherchées telle que l’huile oléique(1). C’est aussi une espèce particulièrement adaptée aux systèmesde rotationenzonessèches ou semi-sèches » explique le directeur général. Culture principalement linoléique(2), un des objectifs de Limagrain est donc aujourd’hui de se positionner sur le marché du tournesol à forte valeur oléique, « une huile plus diététique et plus stable aux températures élevées ». Le semencier auvergnat ambitionne également de se doter d’outils de production et poursuivre le développement génétique variétal afin de renforcer sa place dansletournesol,deconsolider son développement en Europe de l’est, en France et en Espagne, et d’exporter l’activité au-delà de l’Europe (Argentine, Inde...). Et l’enjeu est de taille ! Car le tournesol est cultivé aujourd’hui dans le monde sur près de 26 millions d’hectares. Les principaux pays producteurs sont la Russie avec 7 millions d’ha, l’Ukraine avec 5 millions d’ha et l’UE à 28 avec plus de 4 millions d’ha. Trois secteurs où Limagrain souhaite passer de la 3ème à la 1ère place. La Turquie se situe au rang des «petits producteurs» avec près de 700000ha, aux côtés des USA (600 000 ha), de l’Afrique du sud (600 000 ha) et de la Chine (950 000 ha). En 2012, 36 millions de tonnes de tournesol ont été produites.


Recherche accélérée

Dans ce marché en pleine croissance, Limagrain mise sur son activité de recherche pour développer des variétés de tournesol performantes. La création de Soltis, il y a près de 15 ans, en partenariat avec la coopérative agricole et agroalimentaire française Euralis, a permis à Limagrain d’accélérer la recherche en tournesol et de franchir une étape importante dans le développement de son activité. Des variétés adaptées aux besoins des producteurs et des triturateurs ont ainsi vu le jour. « Le challenge est aujourd’hui de démontrer qu’on peut apporter des solutions novatrices pour obtenir de bons rendements et des résistances aux maladies et parasites » indique Rita Szalay, coordinateur international recherche tournesol. «Notre recherche porte sur plusieurs axes parmi lesquels la résistance au stress hydrique et la lutte contre l’orobanche, un parasite fortement présent en Turquie».

C.ROLLE

(1) Oléique : acide gras monoinsaturé (2) Linoléique : acide gras polyinsaturé oméga-6 pour les huiles d’assaisonnement.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole