Aller au contenu principal

Emploi  agricole
Terre d’Emplois 63, le guichet unique des métiers du vivant

Depuis le 1er octobre, l’association Terre d’Emplois 63 est officiellement reconnue comme guichet unique de l’emploi agricole dans le Puy-de-Dôme. Sa mission : faciliter la mise en relation entre employeurs et salariés.  

L’Association Terre d’Emplois 63 est née de la volonté de six organisations agricoles départementales(*) de créer un guichet unique de l’emploi agricole dans le Puy-de-Dôme. Le 1er octobre dernier, à l’occasion d’une assemblée générale constitutive, elles ont posé les bases fondatrices de cette nouvelle association. Ses missions ? Répondre aux difficultés de recrutement de salariés formés et participer au renouvellement des générations. Pour cela, Terre d’Emplois 63 s’est assigné trois objectifs : promouvoir les métiers de l’agriculture et communiquer sur le salariat agricole auprès de publics éloignés du milieu agricole ; former des salariés collectivement ; et accompagner les exploitants employeurs dans leur mission de manager de main-d’œuvre, les former à la gestion des salariés et à l’organisation du travail.

Recruter et former

" Nous avons de plus en plus de difficultés à recruter de la main- d’œuvre, constate Christophe Ferret, président de Terre d’Emplois 63.  Les jeunes s’installent directement après l’obtention de leur diplôme et ne passent plus par la case " salarié ". Les enfants d’agriculteurs sont de moins en moins nombreux et beaucoup d’entre eux se tournent vers d’autres horizons professionnels. "  A contrario, le président constate une recrudescence des demandes de hors cadre familiaux qui caressent le projet de se réorienter professionnellement dans l’agriculture, " mais ils n’ont aucun bagage ! ". D’autres en situation de réinsertion, sans formation également, envisagent le salariat agricole pour se remettre le pied à l’étrier. " Terre d’Emplois 63 peut accompagner ces nouveaux profils en leur proposant des formations et en les guidant sur la voie du salariat " explique Christophe Ferret.

Renouveler les générations

L’association Terre d’Emplois 63 se veut aussi être un tremplin à l’installation et permettre à ceux qui optent un temps donné pour le salariat agricole de se construire un réseau de connaissances avant de s’installer. " Nous avons de nombreux exemples de ce type où des personnes non issues du milieu agricole s’installent en Gaec ou en individuel sur des exploitations où elles ont été salariées. Quand on sait que 50% des agriculteurs du département ont plus de 50 ans, toutes les solutions sont bonnes à prendre pour organiser le partage du travail entre plusieurs structures et conforter ainsi des contrats à plein temps. Concrètement, demain à travers le guichet unique, des salariés d’Agri emploi 63 pourront être partagés avec le SR63 et/ou la FDCuma " indique Christophe Ferret.

Où se renseigner ?

Vous êtes exploitant agricole ou demandeur d’emploi en agriculture.
Pour tout renseignement concernant l’emploi en agriculture dans le Puy-de-Dôme, contactez Terre d’Emplois 63
Mail : emploiagricole63@gmail.com

(*) Chambre départementale d’agriculture, Service de Remplacement du Puy-de-Dôme, Agri emploi 63, FDCuma63, Jeunes Agriculteurs et Fnsea63.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les utilisateurs de l’abattoir réunis le 10 novembre à l’initiative du président de la Chambre d’agriculture.
L'abattoir d'Ambert face à son avenir
Le 10 novembre, à l’initiative du président de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, était organisée une réunion d’information…
Parmi les sujets abordés, le projet alimentaire territorial sur le bassin de St-Eloy, mais aussi l’irrigation.
Une sérénité nécessaire dans les exploitations
Chambre départementale d’Agriculture, FNSEA 63 et Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme ont rencontré jeudi 28 octobre Guilhem Brun…
Faucheuse dans un champ
L'attrait pour les légumineuses relance les essais
Cette année encore les conditions climatiques n'ont pas favorisé le développement des légumineuses à graines dont le rendement…
Le Pass'installation pour les jeunes installés
Le 9 novembre, la Fédération des Caisses locales Groupama Puy-de-Dôme organisait sa journée annuelle Pass'installation destinée…
Bâtiment d'élevage
Vingt-et-une nouvelles communes classées en Zone Vulnérable
Suite à la révision des zones vulnérables engagée en 2020, la Préfète coordinatrice du bassin Loire-Bretagne a arrêté, le 30 août…
Les administrateurs de l'APLM ont profité d'une dégustation du fromage de raclette Mont Lait  dans les salons de l'Assemblée nationale pour sensibiliser députés et sénateurs du Massif central à la création d'un label Lait de Montagne.  Ici Eric Germain, trésorier de l'APLM aux côtés d'André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme.
Un label pour valoriser la Montagne
Alors que la notion " Montagne " est aujourd’hui galvaudée sur les marchés des distributeurs, l’Association des producteurs de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole