Aller au contenu principal

Sucrerie de Bourdon

Les réactions ont été nombreuses à l’annonce du projet de fermeture de la sucrerie de Bourdon.


La Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) a demandé à Cristal Union de ne laisser « aucun agriculteur sur le bord de la route », regrettant « que la coopérative ait été conduite à prendre, dès la première crise post-quota, une décision qui ampute le potentiel français de production de sucre et risque de faire disparaître en Limagne un des plus anciens bassins betteraviers français représenté par 423 planteurs et 5 000 ha ».


Jean-Marc Boyer, sénateur du Puy-de-Dôme souligne dans un communiqué que le site de Bourdon « possède des atouts indéniables, de par sa situation géographique, son savoir-faire, sa viabilité économique ; aussi, les producteurs, les salariés, les collectivités locales, les élus de toutes sensibilités, les autorités de l’Etat, les ministres concernés (de l’agriculture, des finances) doivent travailler à trouver des solutions de pérennisation du site Bourdon. En tout cas, ce sera mon engagement de parlementaire au Sénat ».


Pour le député André Chassaigne, « cette décision a été prise au mépris de l'esprit du modèle coopératif agricole et agroalimentaire, sans concertation des producteurs betteraviers coopérateurs (…). Une telle atteinte à la filière betteravière, en France comme en Limagne, appelle des réponses à la hauteur de la part des pouvoirs publics. »


Dans un communiqué, la région Auvergne-Rhône-Alpes indique vouloir « aider la filière selon des modalités qui restent à définir, à s’organiser à travers une aide d’urgence, un soutien à l’investissement via les Fonds européens et une aide sur la Recherche ». La Région souligne qu’elle ne laissera pas tomber la plus ancienne sucrerie de France. « Sa disparition mettrait en péril l’équilibre d’une filière qui s’étend dans le Puy-de-Dôme et l’Allier déjà impactée par les aléas et les maladies. Seule sucrerie située au Sud de la Loire et dont la moitié de la production fournit notre région, Bourdon illustre également, la production de proximité chère à Auvergne-Rhône-Alpes ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

En déplacement en Haute-Loire, le président de Région a pris toute la dimension de la problématique campagnols.
Aide de la Région à la lutte collective
Le Président de Région en déplacement sur une exploitation à St Front (43) est venu constater la situation sanitaire…
Eric Greliche : « Le choix qui a été fait sur la Limagne est d’avoir des exploitations familiales, viables, produisant de la valeur ajoutée et insérées dans un circuit de proximité entre production et transformation».
"L'eau, un enjeu de territoire et de multi-usages"
Producteur de semences de grandes cultures et potagères à Espirat, administrateur Limagrain en charge du groupe eau, élu au…
Michèle Boudoin, présidente de la FNO
« L’aide ovine sera essentielle pour nos éleveurs ovins demain »
Alors que les négociations dans le cadre de la future PAC sont en cours, Michèle Boudoin, présidente de la FNO(*), appelle le…
Le Puy-de-Dôme compte chaque année de nouveaux éleveurs de chèvres qui ont aujourd'hui besoin de se rassembler pour répondre à leurs besoins techniques.
Les éleveurs caprins puydômois cherchent à se structurer
Réunis la semaine dernière, les éleveurs caprins du Puy-de-Dôme entament une réflexion autour de la création d'une association…
JA AURA
Prix : Les jeunes veulent siffler la fin de la partie
Pas de renouvellement des générations sans prix rémunérateurs pour les Jeunes agriculteurs d’Auvergne Rhône-Alpes. A l’occasion…
A gauche, l'épi d'un maître brin d'orge non gelé et à droite touché par le froid.
Les réels dégâts du gel encore incertains
Les gelées du 5 au 9 avril ont occasionné d'importants dégâts dans les vignes, les vergers mais également dans les champs où blés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole