Aller au contenu principal

Sommet de l'Elevage 2018 : Encore une belle édition de plus en plus cosmopolite

Sur le stand de la Turquie, le ministre de la Cohésion des Territoires a échangé avec le ministre de l'Agriculture turc, et des chefs d'entreprises. Le cantalien Jacques Mézard préside depuis 2015 le groupe sénatorial d'amitié France-Turquie.

C'est sous un ciel bleu azur et un soleil de plomb que se sont refermées les portes du 27e Sommet de l'élevage, vendredi dernier. Une édition qui a encore une fois fait le plein de visiteurs : 95 000, soit une fréquentation stable par rapport à 2017. « Nous restons sur la même tendance que l'an dernier, ce qui est plutôt bien dans un contexte difficile pour le monde de l'élevage, perturbé par la sécheresse », estime Jacques Chazalet, président du salon. Côté international : pari gagné pour le Sommet de l'élevage. La fréquentation des visiteurs internationaux a progressé de 8% pour s'établir à 4 800. « Ceux qui découvraient l'événement pour la première fois (éthiopiens, équatoriens, vietnamiens, pour ne citer qu'eux) ont été séduits par la qualité des animaux, ainsi que par l'offre importante en services, équipements, matériels ou encore bâtiments. Et pour tous les autres, ils étaient plus que satisfaits de l'ambiance générale et notamment de la convivialité propre au salon », relève Benoît Delaloy, responsable international du salon. Entre la présence du Ministre et du vice-ministre de l'Agriculture, une délégation de 150 professionnels turcs et la confirmation du déblocage des conditions sanitaires d'export, la Turquie est assurément le pays à l'honneur le plus abouti. « On peut affirmer que le marché de la Turquie s'est ouvert un peu plus grâce au Sommet de l'élevage » se félicite Fabrice Berthon, Commissaire Général.

S.Chatenet

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole