Aller au contenu principal

Concours
Six élèves puydômois en route pour Paris

Six élèves des lycées agricoles du Puy-de-Dôme ont décroché leur place pour le concours de pointage, qui aura lieu à Paris lors du prochain Salon International de l'Agriculture.

Les élèves des lycées agricoles du département ont participé à la finale départementale du concours de jugement des bovins le 7 décembre dernier.

Ils étaient près d'une cinquantaine de jeunes des lycées agricoles du Puy-de-Dôme a participer au Concours de Jugement des Bovins la semaine dernière, dans l'espoir de décrocher leur billet pour la finale nationale à Paris lors du prochain SIA. Plus qu'une compétition bon enfant, ce concours de pointage est avant tout l'opportunité pour les futurs jeunes éleveurs d'exercer leur coup d'œil.

Un exercice complexe

C'est dans les environs de Celles-sur-Durolle qu'ont eu lieu les épreuves. Cinq exploitations agricoles ont accueilli les élèves et leur ont proposé, avec l'aide des techniciens de race, deux animaux à évaluer. Chaque participant a choisi au préalable la race dans laquelle il souhaitait concourir (Prim'Holstein, Montbéliarde, Charolaise, Limousine, Salers et Aubrac) comme Amélie Marion et Benjamin Pradel. Respectivement élèves au lycée agricole de Marmilhat et de Rochefort-Montagne, ces deux enfants d'éleveurs ont jugé la race phare de l'exploitation de leurs parents : la Prim'Holstein.
Au Gaec des Sommets, Stéphane Thouly a sélectionné deux vaches, les deux meilleures génotypées. Les élèves ont moins d'une demi-heure pour noter une quarantaine de points. Pour Benjamin "c'est une première" et l'exercice se révèle plus difficile qu'il ne le pensait "c'est plus facile sur les vaches de la maison". S'il participe avant tout pour le sport, ce n'est pas le cas d’Amélie qui baigne depuis son enfance dans les concours bovins. "J'ai déjà pointé pour le Sommet de l'Élevage et c'est la première fois pour une place à Paris. Je veux aller au concours national dans la capitale ! Ce serait une fierté."

Le coup d'œil de l'éleveur

Au-delà de l'aspect compétitif et ludique de l'événement, le concours de pointage est l'occasion d'exercer l'œil des futurs éleveurs et de promouvoir les caractéristiques raciales des animaux. "C'est une approche ludique et réelle de la morphologie bovine" explique Fabien Mirat, technicien à Prim'Holstein France. Selon lui, ce concours permet de mettre en lumière l'importance de la sélection au sein des troupeaux. "Un éleveur doit savoir déceler les défauts et les qualités de chaque vache en fonction de ses attentes : esthétiques et/ou fonctionnelles. Cette analyse aide également dans le choix du taureau."
Le concours national de pointage peut également devenir une opportunité. Quentin Baligand, technicien au Herd Book Limousin, a ainsi été embauché après avoir remporté la finale nationale. "J'ai été repéré lors de la finale à Paris. J'étais alors en BTS et le Herd Book Limousin m'a de suite proposé un apprentissage." D'après son expérience, la réussite dans ce concours repose justement sur l'expérience pour "faire taire le côté subjectif du jugement et se concentrer uniquement sur les caractéristiques raciales de l'animal". Le coup d'œil de l'éleveur se travaille !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pascal Coste l’un des aiguillons agricoles de Valérie Pécresse
Encore peu évoqués jusqu’à présent, les sujets agricoles semblent enfin sortir de l’ombre dans la campagne présidentielle. L’…
Âgé de 16 ans, Sacha Guissez a été élu Mister Agri Junior 2022 et porte fièrement les valeurs transmises par ses parents et les couleurs de sa région.
Mister Agri Junior est puydômois !
Sacha Guissez a été élu, en décembre dernier, Mister Agri Junior et porte fièrement les couleurs de son futur métier et de sa…
Baptiste Arnaud, président de l'association 63 Saveurs.
"Une belle victoire pour la filière légumes"
Baptiste Arnaud, président de l'association 63 Saveurs.
Meilleurs voeux

Toute l'équipe d'Excepto et de l'Auvergne Agricole vous souhaite leurs meilleurs voeux pour 2022 !

Sébastien Vidal, nouveau président de Limagrain
« Sécurisons d’abord la production avant de sécuriser nos outils industriels »
La coopérative Limagrain porte à sa présidence Sébastien Vidal, succédant à Pascal Viguier, en poste depuis 2018.  
Lors de son allocution, Patrick Bénézit a assuré la mise en place prochaine d'un soutien, via les Chambres d'agriculture et les syndicats agricoles, pour aider les éleveurs à remplir leurs contrats.
La FNB rassure les éleveurs et les encourage à reprendre la main
La FNB et les syndicats agricoles puydômois ont donné rendez-vous aux éleveurs allaitants le 20 décembre dernier pour répondre à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole