Aller au contenu principal

«Scandaleux : Zone vulnérable, la consultation publique est secrète !»

Zones vulnérables

Sorti dans l’été, le projet d’extension des zones vulnérables a provoqué une mobilisation forte de l’ensemble de la profession agricole à travers tout le Massif central. Nous avions dénoncé :

- le dénigrement d’une région réputée être le château d’eau de la France et reconnue pour la qualité de ses eaux,

- l’absence de fondements scientifiques des normes, revues selon des critères franco français pour atteindre 40 voire 18 mg/L quand la norme européenne est de 50 mg/L,

- l’absurdité de programmes d’actions qui ne s’appliquent qu’à l’agriculture, sans jamais s’interroger sur l’origine des nitrates,

- l’incohérence économique de mesures inapplicables et susceptibles de détruire toute l’économie d’une région.

Nous avons ensuite fait confiance au Préfet qui avait assuré qu’il nous tiendrait au courant de la suite de la procédure. Nous avons noté que le Premier ministre déclarait vouloir revoir la Directive Nitrates. Nous avons écouté le ministre de l’Agriculture annoncer au Sommet de l’élevage qu’il lancerait une étude pour remettre à plat la justification des normes et du zonage. Sachant qu’une enquête publique se tiendrait en novembre, nous avions prévu d’y faire valoir nos revendications.

Que constatons-nous aujourd’hui ?

L’enquête publique sur le projet d’extension du zonage est organisée en catimini. Alors qu’elle devrait être l’occasion de recevoir les remarques de tout un chacun,

1- l’enquête n’est programmée que sur Internet,

2- elle n’est accessible que depuis le site internet de la DREAL du Centre, sans lien depuis la DREAL Auvergne !

3- aucune communication n’a été faite sur le lancement de l’enquête. Interrogée le 24 octobre, la DDT du Puy-de-Dôme ignorait la date d’ouverture de l’enquête alors que celle-ci était commencée depuis 4 jours !

On pourrait croire à une manipulation destinée à démontrer que ce projet n’intéresse personne et surtout pas les agriculteurs. Nous dénonçons ces pratiques indignes d’un pays démocratique !

Il reste néanmoins quelques jours pour participer à l’enquête. Nous invitons tous les agriculteurs à se rendre sur le site internet : http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/participation-du-public-a1486.html et à y inscrire leurs commentaires sur le projet d’extension de la zone vulnérable.

 

Réalisée par le plus grand nombre, cette démarche permettra de montrer l’intérêt et la désapprobation de tout le secteur agricole pour ce projet.


Christian Peyronny, président de l'Udsea 63

Sur le même ton, la Chambre d’agriculture s’associe à la position de l’UDSEA du Puy-de-Dôme en déplorant dans un communiqué que cette procédure soit ouverte exclusivement sur internet. « La consultation publique n’a fait l’objet d’aucune communication. Ce qui mène à une consultation bâclée, communiquée tardivement, sans concertation aucune, sans que soient fournis d’éléments concrets informatifs sur les raisons de ce projet de classement » indique le communiqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Ravage de campagnols terrestres dans les prairies
La bromadiolone bannie dès le 20 décembre 2020
Par voie de communiqué, la Draaf Auvergne Rhône-Alpes confirme deux évolutions réglementaires majeures dans la lutte contre le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole