Aller au contenu principal

PORCIN-BOVIN
"Sans les porcs, nous n'aurions pas trois revenus"

A Sauvessanges, dans le Puy-de-Dôme, Joannès, Rolland et Cyril Chataing  sont naisseurs et engraisseurs de porcs en plus d'être producteurs laitiers. Une double activité indispensable à la viabilité économique de leur exploitation.

Joannès Chataing du Gaec des Chalets à Sauvessanges

Au Gaec des Chalets à Sauvessanges dans le Puy-de-Dôme (en limite avec la Loire), les trois associés Joannès, Rolland et Cyril Chataing sont naisseurs et engraisseurs de porcs. La production est présente sur l'exploitation familiale depuis les années 1980 en plus de la production laitière.

De naisseurs à engraisseurs

Lors de l'installation de Joannès en 1986, les quotas laitiers existaient encore. La difficulté d'en obtenir et d'avoir accès au foncier ; "la pression est importante sur notre secteur", l'ont encouragé à développer l'atelier de naisseur porcin, initié par son père 6 ans plus tôt. Au fil des années, l'atelier hors-sol prend un peu plus d'ampleur notamment en 1997, à l'installation de son frère Rolland. "Nous avons développé l'élevage de porcs avec non plus seulement une maternité mais aussi un atelier de post-sevrage de 240 places et d'engraissement de 400 places." Joannès et Rolland Chataing engraissent les porcs nés et sevrés sur l'exploitation, leur permettant ainsi de diversifier et de dégager un revenu supplémentaire. Dans le même temps, ils développent leur élevage laitier avec la construction d'une nouvelle stabulation. Les deux éleveurs sont unanimes : "sans l'atelier hors-sol, Rolland n'aurait pas pu s'installer et la ferme n'existerait sûrement plus".

2 ateliers, 3 revenus

Dans les années 2000, le Gaec des Chalets réalisent d'importants investissements pour la mise aux normes de ses bâtiments avant une nouvelle mise aux normes en 2013. Deux ans plus tard, Cyril, le fils de Joannès, rejoint l'exploitation. "A son installation, nous avons construit de nouveaux bâtiments aux normes." Le coût total de l'investissement frôle le million d'euros, preuve que "le porc à toute sa place dans l'exploitation". Désormais, la maternité compte 120 truies, le post-sevrage 300 places et les  bâtiments  d'engraissement  plus  de 1 100 places. Sur une année, environ 2 800 porcs sont vendus à la coopérative Cirhyo. Parallèlement, s'ajoute toujours la production laitière des 70 Montbéliardes.
La comparaison économique des deux ateliers est rapide à réaliser pour les trois associés. "En moyenne, le litre de lait se vend environ 0,32€ et le kilo de porc en ce moment est d'environ 1,36€/kg." Pour Joannès et Rolland, les deux activités sont complémentaires et "occupent bien trois bonhommes [...] sans être chronophage". Surtout, encore plus aujourd’hui, l'atelier porcin du Gaec des Chalets permet aux trois agriculteurs de vivre de leur métier et de palier à la pression foncière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Défilé de politiques en vue et débat de haut niveau sur l'élevage européen
A quelques mois de l'élection présidentielle, les candidats devraient se rendre en nombre au Sommet de l'Elevage, organisé du 5…
Compact, adaptable et performant, le prototype de compresseur à entraînement hydraulique de la société MAC3 a été testé par plusieurs agriculteurs dont les retours ont participé à sa conception et son amélioration.
Le premier compresseur agricole promet performance et adaptabilité
La société MAC3, spécialisée dans la conception et la fabrication de compresseurs de chantier, vient d'élaborer un compresseur…
Des éleveurs heureux de se retrouver pour mettre en avant leur travail.
Pari réussi pour le trentième Sommet de l’élevage
En accueillant 93 000 visiteurs durant quatre jours, le Sommet de l’élevage a fait le plein. Une fréquentation exceptionnelle qui…
Entretien sur le stand de la FRSEA avec les responsables professionnels.
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Aides PAC
Montants des aides PAC 2021

Les montants pour la campagne 2021, publiés en octobre 2021 par le ministère de l'Agriculture, sont les suivants :

L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole