Aller au contenu principal

Plan bâtiment
Saisir les opportunités de modernisation

Le programme de modernisation des bâtiments d’élevage contribue au financement des projets des éleveurs de bovins, ovins et caprins. La totalité de l’enveloppe 2009 n’ayant pas été consommée, c’est le moment de déposer un dossier.

Depuis sa mise en place en 2005, le plan de modernisation des bâtiments d’élevage a accéléré les projets.

En 2009, le plan de modernisation des bâtiments d'élevage a pris la forme d'appels à projets. Lors du premier appel à candidature du 31 mars 2009, 176 dossiers ont été déposés en Auvergne (30 dans l'Allier, 51 dans le Cantal, 50 en Haute-Loire et 45 dans le Puy-de-Dôme). Sur la dotation initiale de l'Etat et du FEADER (fonds européen), de 8.874.000 €, seuls 5.297.838 € ont été engagés. Il reste donc encore près de 3,5 millions de crédits encore non consommés. Les éleveurs qui auraient un projet de bâtiment, peuvent dès à présent, répondre à un nouvel appel à candidature. Les dossiers devront être déposés en DDEA, avant le 15 juillet 2009. Son recevables, les projets, individuels ou collectifs, présentés par les éleveurs de bovins, ovins ou caprins, dont le montant des investissements est supérieur à 15.000 € ; et qui n'ont pas déjà bénéficié au niveau de l'exploitation d'une aide au titre du PMBE.

Dérogations pour les JA

Par ailleurs, les élevages situés en zones vulnérables doivent disposer d'une capacité de stockage des effluents suffisante au regard de la réglementation. Quant aux élevages situés en dehors des zones vulnérables, ils devront être aux normes lorsque le projet de modernisation des bâtiments sera réalisé. Toutefois, des dérogations sont prévues pour les jeunes agriculteurs en phase d'installation.
Par ailleurs, le Conseil régional apporte son financement aux projets hors logement d'animaux. Depuis le début de l'année, 27 dossiers ont bénéficié de ce dispositif, pour un montant total de subventions régionales de 435.222 €.

Priorités

Pour l'attribution des subventions, les priorités dans l'instruction des dossiers sont les suivantes : Priorité 1 : JA qui ont obligation de mettre leurs bâtiments aux normes dans les 3 ans, JA avec un projet bâtiment prévu dans le PDE, JA sans bâtiment prévu dans le PDE mais avec besoin de mise aux normes, Fermier dont le bâtiment est repris par le propriétaire, Projets de bâtiments ovin ou caprin et Projets en agriculture biologique ; Priorité 2 : JA sans bâtiment prévu dans le PDE, JA sans DJA, projet de bâtiments en élevage laitier ; Priorité 3 : non JA pas aux normes et priorité 4 : tous les autres.
Pour le montage de votre dossier, n'hésitez pas à faire appel aux services des organisations professionnelles agricoles.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Ravage de campagnols terrestres dans les prairies
La bromadiolone bannie dès le 20 décembre 2020
Par voie de communiqué, la Draaf Auvergne Rhône-Alpes confirme deux évolutions réglementaires majeures dans la lutte contre le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole