Aller au contenu principal

Retraites agricoles : une situation plus que préoccupante !

Le coup de pouce promis par le gouvernement aux petites retraites agricoles est toujours attendu.

La Section Nationale des Anciens Exploitants de la Fnsea et les anciens exploitants de l’Udsea du Puy-de-Dôme revendiquent encore et toujours la revalorisation des petites retraites initialement prévue le 1er octobre 2014. «Plus de 1 500 000 retraités de l’agriculture ne touchent que 681,20 € de pension en moyenne et sont en-dessous du seuil de pauvreté qui est de 993 € par mois. Cette situation n’est plus possible» dénonce Roger Serre, président de la section des anciens exploitants de l’Udsea du Puy-de-Dôme. «Nous subissons depuis bientôt deux ans un prélèvement obligatoire de 0,30 % au titre de la solidarité à l’autonomie qui sert plus à financer les déficits de l’État que la dépendance !» le président ajoute, «les retraités agricoles ont des charges qui augmentent plus rapidement que l’inflation : protection sociale, complémentaires maladie, prélèvements sociaux (CSG et CRDS) et fiscaux (impôts fonciers, taxe d’habitation, suppression de la demi-part fiscale, etc.). En outre, les déserts médicaux en milieu rural obligent des déplacements importants pour les soins, occasionnant ainsi des frais supplémentaires. Les retraités agricoles n’en peuvent plus des promesses non tenues ! C’est pourquoi, avec le concours de notre section nationale, nous demandons au Gouvernement de revoir ses positions et de revaloriser les petites retraites inférieures à 1200 € par mois, comme il s’y était engagé».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole