Aller au contenu principal

Interview
Rats taupiers : Trouvons des solutions dès aujourd’hui

Richard Randanne, vice-président de la FNSEA du Puy-de-Dôme, en charge du dossier rats taupiers revient sur les travaux menés pour lutter contre le rat taupier et trouver des solutions pour les exploitants touchés par ce fléau.  

Richard Randanne, vice-président de la FNSEA du Puy-de-Dôme, en charge du dossier rats taupiers

Où en est-on suite à l’arrêt de la bromadiolone ?
Comme à chaque fois où une substance active est interdite, l’anticipation n’a pas été suffisante pour des solutions alternatives efficaces.  De plus, la bromadiolone a été arrêtée alors qu’il y a une phase de pullulation importante. C’est un peu la double peine cette année. Bien évidemment, il y a le piégeage, mais c’est très chronophage. Il y a aussi le phosphure de zinc, mais pour l’instant, seul le traitement à la canne est autorisé, pas le traitement à la charrue sur appât sec.


Quelles solutions pouvons-nous imaginer à court terme ?
La Franche-Comté teste actuellement le traitement mécanique à la charrue avec le Ratron GW. Nous nous battons pour rendre possible cette utilisation au plus vite. La Draaf l’a évoqué le mois de juillet. Mais ce sera trop tard ! Les exploitants ne peuvent pas se rendre disponibles pour traiter en pleine période d’utilisation des prairies et en pleine période de récolte ! C’est inadmissible de devoir attendre autant !


Pour cette nouvelle campagne fourragère, comment solutionner les difficultés des exploitants sur les zones de pics de pullulation ?
Avec des parcelles entièrement dévastées, cumulées aux aléas climatiques et économiques de ces dernières années, les exploitants touchés sont découragés. Il est urgent de leur proposer des solutions d'accompagnements humains, techniques et financiers. Avec la Chambre d’Agriculture  du Puy-de-Dôme et les organismes d’Etat en charge du dossier, nous allons provoquer dans les prochains jours une réunion avec les acteurs administratif, politique et économique. Nous souhaitons que chacun d'entre eux apporte des réponses tant pour pallier le manque de fourrages, que pour amener des leviers techniques. Nous avons aussi démarché le FMSE pour trouver des solutions d’indemnisation. Partout où cela est encore possible, il faudra renforcer la lutte !
Nous souhaitons que les agriculteurs soient accompagnés plus fortement !

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les JA63 réunis le 2 avril autour de Quentin Baumont et de Jérémy Jallat, vice-président de JA AuRA, venu assister à une partie des travaux de l'assemblée générale.
« Nous devons ramener de la valeur sur nos exploitations »
Encourager la valorisation sur les exploitations était au cœur des échanges de l’assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du…
Carte départementale des zones hydrographiques issue du nouvel arrêté cadre sécheresse qui prévoit 11 zones au lieu de 7.
Le nouvel arrêté cadre sécheresse en détails
Le nouvel arrêté cadre sécheresse pris dans le Puy-de-Dôme redécoupe les zones hydrographiques du territoire et revoit à la…
En déplacement en Haute-Loire, le président de Région a pris toute la dimension de la problématique campagnols.
Aide de la Région à la lutte collective
Le Président de Région en déplacement sur une exploitation à St Front (43) est venu constater la situation sanitaire…
Sébastien Laubanie, président du syndicat Aubrac des Volcans
L'Aubrac progresse encore dans le département
Le 19 mars, le syndicat Aubrac des Volcans tenait son assemblée générale à Sallèdes. L’occasion de faire le point sur l’actualité…
Rat taupier dans un champ
Utilisation de la charrue possible pour le Ratron GW sous conditions !
La DGAL a décidé d’autoriser de façon dérogatoire et sous conditions l’utilisation du Ratron GW sur appât blé, par traitement à…
Quentin Baumont, David Chauve et Sabine Tholoniat chefs d’orchestre de cette mobilisation à Clermont-Ferrand
25 mars : mobilisation massive pour obtenir des prix rémunérateurs et une PAC équilibrée

Quentin Baumont, David Chauve et Sabine Tholoniat chefs d’orchestre de cette mobilisation à Clermont-Ferrand qui restera dans…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole