Aller au contenu principal

MCPorc
Qui n'avance pas recule !

La crise accélère le mouvement de restructuration de la filière porcine du Centre de la France. L'année 2008 sera marquée par des fusions importantes.

Gérard Dutois et Francis Le Bas, respectivement directeur et président de MC Porc ont fait le bilan de l’année écoulée
Les adhérents de la section territoriale MC Porc Allier - Puy-de-Dôme se sont réunis en assemblée générale le 8 avril dernier à Saint-Pourçain-sur-Sioule en présence de Francis Le Bas et Gérard Dutois, respectivement président et directeur du groupement MCPorc.
L'année 2007 a été marquée par la flambée des cours des céréales et des oléagineux qui ont pesé lourdement sur le coût de production des élevages porcins.

Activités 2007
Concernant la zone d'activité MCPorc, Gérard Dutois souligne que les bassins céréaliers deviennent des zones où la production porcine augmente. L'égrènement du nombre d'adhérents se poursuit à l'image de la tendance nationale avec cependant un nombre de porcs charcutiers commercialisés en hausse. Le total d'adhérents MCPorc s'élève en 2007 à 534 pour 38 417 truies dont 1985 truies plein air. Le total d'animaux finis pour 2007 atteint 659 715, soit une augmentation de 1,83 %, dont 643 482 porcs charcutiers. Les projets pour 2008 restent à un niveau significatif avec 1001 places de truies, 600 places de post-sevrage, et 2584 places de porcs charcutiers. En dépit de cette période difficile, la priorité de la coopérative est de préserver son potentiel de production et d'aider aux projets de modernisation et d'extension d'élevages. La maîtrise technique est, de fait, indispensable. Sur les 14 dernières années, le responsable technique MCPorc note une amélioration régulière de la prolificité moyenne et une diminution du nombre de porcelets sevrés par truie.
Le poste "alimentation" reste le coût numéro 1 pour les éleveurs. Entre 2006 et aujourd'hui, il est passé de 170 euros à plus de 250 euros/tonne. Une telle hausse impose à chaque éleveur une parfaite maîtrise de son élevage. Avec un prix de vente moyen de 1,292 euros (1,399 en 2006), 2007 restera une année difficile pour la trésorerie des éleveurs.

Répartition des ventes
Avec l'abattoir Forez Porc de Lapalisse, MC Porc détient un outil d'avenir pour assurer la commercialisation de sa production et participer aux grandes évolutions commerciales de demain. Forez-Porc est le principal client de MC Porc avec 363 918 porcs charcutiers écoulés en 2007. L'abattage - découpe se fait sur le site de Lapalisse soit 570.000 porcs abattus par an (fournis à 70 % par MC Porc).
Forez Porc, c'est aussi le site de La Talaudière (42) où sont fabriqués 2760 tonnes de produits élaborés, 1470 tonnes de saucisserie, 579 tonnes de salé, 287 tonnes d'UVCI (Unités de Vente Consommateur Industrielles) et 225 tonnes de cuit.
L'année 2008 sera une année d'importance avec le rapprochement de l'abattoir Forez Porc et de l'abattoir Orléans Viande.

MC Porc + Scapp = 1 million de porcs


La Scapp est un groupement de producteurs basé à Migennes (89) regroupant 165 adhérents pour un potentiel de 21 000 truies et produisant 330 000 porcs charcutiers. La fusion de ces deux structures, actée en Conseil d'administration, constituera un groupe représentatif à l'échelle nationale avec 1 million de porcs par an. Il sera le principal fournisseur du groupe Forez Porc + Orléans Viandes. Cette restructuration est un formidable espoir pour l'élevage porcin du secteur qui pourra s'appuyer sur des acteurs économiques fiables et représentatifs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole