Aller au contenu principal

Quarante ans de force et de douceu

L’AOP Bleu d’Auvergne fête cette année ses 40 ans d’existence, un âge de raison et de révolution.

L’AOP Bleu d’Auvergne a 40 ans cette année. Ce fromage au lait de vache entier, à pâte persillée puise sa puissance aromatique, sa texture fondante et toute l’intensité de sa saveur au cœur des monts d’Auvergne et de leur terroir volcanique. Sous forme d’un cylindre d’environ 20 cm de diamètre, il pèse entre deux à trois kilos. Sa particularité est d’être salé à la main, affiné lentement, selon un savoir-faire ancestral depuis au moins 150 ans et consigné dans un cahier des charges des plus précis. Pour autant, la tradition n’est pas figée et évolue pour s’adapter. C’est pourquoi, un nouveau cahier des charges entrera prochainement en vigueur permettant de renforcer le lien au terroir de l’AOP auvergnate.

 

Futur cahier des charges

Il est prévu notamment de réduire considérablement la zone de production qui s’étend aujourd’hui jusqu’aux limites de la région Auvergne, en la recentrant autour des zones d’altitude des monts d’Auvergne. À l’origine, la zone de production du Bleu d’Auvergne, la plus grande des zones d’appellation des fromages AOP d’Auvergne, s’étendait sur 2 départements (Puy-de-Dôme et Cantal) et certains cantons limitrophes (dans l’Aveyron, la Corrèze, la Haute-Loire, le Lot, la Lozère). Au total 1 200 communes étaient habilitées pour la production de l’AOP Bleu d’Auvergne. Dans ce futur cahier des charges, il n’y aura plus que 700 communes réparties uniquement entre le Puy-de-Dôme et le Cantal qui pourront continuer de produire ce fromage de caractère. Une zone AOP réduite de moitié !

 

Véritable moteur de l’économie locale

L’AOP Bleu d’Auvergne a vu son tonnage repartir à la hausse fin 2013, pour atteindre aujour-d’hui les 5 200 tonnes. A ce jour, quatre producteurs fermiers et six laiteries fabriquent cette AOP auvergnate présente aux quatre coins de l’hexagone et dans plus de 30 pays. Historiquement, l’Espagne est le pays qui en consom-me le plus et arrive en tête du classement des pays importateurs de Bleu d’Auvergne, ta-lonnée de peu par la Russie, la Pologne et la Hongrie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole