Aller au contenu principal

Edito
«Prix du lait : nous ne mettrons pas genoux à terre »

Pascal SERVIER, Président de la FDPL 63

Pascal SERVIER, Président de la FDPL 63

Les négociations sur le prix du lait n'ont pas abouti. Les représentants d'ATLA (1) n'ont pas fait de propositions acceptables pour la FNPL. Les producteurs souhaitaient une issue au conflit qui les oppose aux industriels. Mais, forts de votre mobilisation le 4 novembre, la braderie n'a pas eu lieu. Merci d'avoir répondu présents en très peu de temps. Tous les sites de transformation laitières furent occupés dans le respect. Puy-de-Dôme et région continuent de clamer que le prix du lait ne doit pas se détériorer.

Dès que vous en avez connaissance, faites-nous savoir les prix qui seront pratiqués sur votre exploitation. Ce sera la surprise lors de l'envoi des factures de lait d'octobre, en absence de fixation du prix de notre lait. C'est une situation nouvelle à gérer. Nous devons rester vigilants et mobilisés. Des différences entre les producteurs pour une même production sont à craindre. Avec vos informations, nous irons demander des comptes aux entreprises qui veulent trop profiter de la situation pour en faire cadeau à la distribution.

Tout ceci a un parfum d'anarchie. Mais n'était-ce pas à prévoir ? Cette situation découle directement des décisions politiques prises dans le printemps et l'été. Alors, si ça dégénère, les partisans de la dérégulation et de la destruction de l'interprofession en assumeront les conséquences.

Alors, amis producteurs de lait, restez mobilisés et attentifs. Nous n'en n'avons pas fini avec les responsables de cette situation. Nous avons été gentils avec la distribution. Cela va changer.

Nous ne mettrons pas genoux à terre. Désormais, elle devra payer les frais de la LME(2), n'est-ce pas Leclerc Michel Edouard ?

(1) Association de la Transformation Laitière Française

(2) Loi de Modernisation de l'Economie

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole