Aller au contenu principal

EXPERIMENTATION
Premiers essais irrigation sur courgettes

La Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme a mis en place, récemment, son premier essai de légumes de plein champ sur la courgette : choix variétal et pilotage de l'irrigation.

Plants de courgette.

Le 6 juillet dernier, les agriculteurs de Limagne étaient invités à visiter le premier essai de légumes de plein champ de la Chambre d'agriculture, implanté à Crevant-Laveine. Orientées sur la production de courgette, plusieurs variétés sont testées ainsi que le pilotage de l'irrigation.

Les quatre variétés testées souffrent de l'excès d'eau

Les légumes de plein champ sont encore anonymes en Limagne mais tendent à se développer sous l'impulsion d'une demande commerciale importante. Quelques céréaliers ont démarré la production de courgettes, melons, pommes de terre, courges et bien d'autres pour diversifier leur exploitation. La création récemment d'une association pour faciliter la commercialisation pourrait bien développer davantage encore cette filière. La Chambre d'agriculture met donc en place les premiers essais variétaux et de pilotage de l'irrigation suite aux nombreuses demandes des agriculteurs. En effet, le département n'est pas encore pourvu d'un technicien spécialisé dans le maraîchage, ni même de données techniques correspondantes au contexte pédoclimatique de Limagne.
Le premier essai présenté la semaine dernière concerne les courgettes. Maxime Vilain, stagiaire à la Chambre d'agriculture et ayant déjà une première expérience en production maraîchère, conduit ces essais. Les conditions météo de ces dernières semaines ne facilitent pas la tâche. "La courgette aime l'eau et la chaleur mais là, les sols sont beaucoup trop humides." Inévitablement les producteurs voient régulièrement des fruits pourrir sur pieds. Dans un tel contexte défavorable, les quatre variétés testées ont toutes des difficultés à faire face. " La Manureva et la Syros offrent habituellement de beaux rendements mais là, sur cinq pesées, elles ont donné beaucoup de hors-calibre. Idem pour la Verte des maraîchers. La Minos a, elle aussi, donné très peu de quantité en raison des faibles températures." Les essais variétaux se poursuivront jusqu'à l'arrêt de la production en fin d'été. D'ici là, "une trentaine de pesées" auront été effectuées permettant d'affiner les résultats.

Pilotage de l'irrigation : premier OAD

Du côté de l'essai irrigation, les premiers résultats demandent également d'être encore affinés. Maxime Vilain a positionné plusieurs sondes pour veiller à la disponibilité en eau au pied des courgettes. "Si l'excès d'eau a des effets néfastes sur la production (pourriture des fruits, dilution des sucres et arômes...), la carence l’est tout autant avec en premier lieu une perte de rendement quantitatif. La gestion de l'eau est primordiale dans cette culture pour avoir un rendement et un calibre optimal." Le jeune technicien développe à travers cet essai un outil d'aide à la décision (OAD) prenant en compte le type de sol, le stade de la culture, le type de culture (serre ou plein champ) et l'Evapo Transpiration Potentielle (ETP). Ce calcul offre une estimation de la perte en eau quotidienne de la culture et donc ses besoins. "Cette indication permet de réguler les apports et d'éviter les manques ou les excès."  Ces essais se poursuivent tout l'été pour des résultats finaux en fin de campagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les éleveurs du syndicat Aubrac des Volcans sur le ring confectionné en partenariat avec les élèves du lycée du Breuil-sur-Couze.
L'Aubrac a fait le show au château du Breuil !
La 20ème édition de la compétition départementale Aubrac a rassemblé une centaine d'animaux et attiré plus de 600…
Une équipe de professionnels et de techniciens au complet pour organiser le concours départemental Salers du Puy-de-Dôme version 2022
#salers2022, une belle réussite !
Samedi 27 août, c’était au tour de la commune d’Ardes-sur-Couze d’accueillir le concours départemental Salers et de mettre en…
Le 8 septembre, la coopérative a inauguré son nouveau moulin dans la plaine de Saint-Ignat, en présence de nombreuses personnalités politiques locales.
Limagrain inaugure son nouveau moulin
Limagrain a inauguré son nouveau moulin à blé à Saint-Ignat, après plus de deux ans de travaux et 24 millions d'euros d'…
L’Aubrac présente son fleuron dans le Puy-de-Dôme
Le 10 septembre prochain, le syndicat Aubrac des volcans vous donne rendez-vous au lycée agricole du Breuil-sur-Couze pour le…
De gauche à droite : Gilles Flandin et Damien Bonaimé, respectivement président et directeur de la Safer Auvergne-Rhône-Alpes.
La Safer Auvergne-Rhône-Alpes présente sa feuille de route 2022-2028
À l’occasion de la rentrée 2022, la Safer Auvergne-Rhône-Alpes a présenté sa feuille de route pour les années à venir. Gilles…
Bouteille de lait
Prix du lait : à la recherche de plus de visibilité
La juste rémunération des producteurs de lait est toujours au cœur des combats de la Fédération des producteurs de lait du Puy-de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole