Aller au contenu principal

Vendanges
Premières vendanges AOC pour les Côtes d’Auvergne, sur les Côtes de Clermont

La fête aux premières vendanges AOC s'est déroulée sur les Côtes de Clermont. Après les discours prononcés dans la bonne humeur, vendangeurs et vendangeuses se sont lancés dans la vigne.

Sous un ciel idéalement parlant, «vous avez là, aujourd'hui, la parfaite illustration de l'effet de foehn (1) caractéristique de notre vignoble», les partenaires de toujours, les amis fidèles, en présence de nombreuses personnalités, ont fêté le "Côte d'Auvergne" et son accession à la cour des grands : l'Appellation d'Origine Contrôlée, acquise en novembre 2010, après 20 ans de travail.

 

Ils ont dit

Jean-Claude Fournier, s'est arrêté sur l'appui de l'assemblée départementale «nous vous avons toujours soutenus dans votre quête de l'AOC. Nous sommes fiers de votre réussite.» Le vice-président du Conseil général du Puy-de-Dôme, en charge de l'agriculture, s'est souvenu avec plaisir avoir «il y a longtemps» (rire), vendangé du côté de Gerzat (vignes aujourd'hui disparues), et rappelé l'apport de l'agriculture pour que vivent les territoires du département.

Serge Godard a soulgné l'implication de Clermont-Ferrand «depuis le début dans le travail mené pour obtenir l'AOC.» Le maire a remercié tous ceux et celles qui ont «mené ce combat sur le terrain, pour renforcer l'image dynamique de l'Auvergne et de sa métropole.» Il a assuré du soutien de Clermont-Ferrand pour la création d'un "Vinipôle".

Pierre Goigoux a remercié les participants : élus, vignerons, partenaires, amis… qui ont répondu en nombre pour vendanger la parcelle de 3000 m, en cépage Gamay, de Vincent Auzolle. Le président du Syndicat des Côtes d'Auvergne, a salué la participation à la fête des fromages AOP d'Auvergne : «on se retrouve dans la même famille.»

Philippe Hérault s'est félicité de la réussite de ces premières vendanges AOC en terre auvergnate. Le président de Fédération viticole du Puy-de-Dôme, a mis en avant l'excellent travail du Syndicat des Côtes d'Auvergne, qui ouvre aujourd'hui de nombreuses perspectives, une reconnaissance, grâce à l'obtention de cette appellation.

(1)- L’effet de foehn, est un phénomène météorologique créé par la rencontre de la circulation atmosphérique et du relief quand un vent dominant est entraîné au-dessus d'une chaîne montagneuse* et redescend de l'autre côté**, après l'assèchement de son contenu en vapeur d'eau. (source Wikepedia).

Dans le Puy-de-Dôme *la chaîne des Puys et **la plaine de Limagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole