Aller au contenu principal

Campagnols  terrestres
Poursuite de la lutte contre le campagnol terrestre en prairies

La dérogation à l’utilisation de la charrue est valable jusqu’au 12 décembre 2021.

La lutte contre le campagnol se poursuit.

Suite à la demande de la Copamac-Sidam auprès de la DGAL, une décision d’autorisation dérogatoire pour l’utilisation mécanisée d’appâts blé à base de phosphure de zinc (Ratron GW) a été obtenue pour la période du 15 août au 12 décembre 2021.
Cette décision autorise l’application du produit Ratron GW à l’aide d’une charrue-taupe à soc creux qui permet de créer une galerie artificielle et d’y déposer l’appât. Elle est valable uniquement dans le cadre de la lutte contre le campagnol en prairie, dans les territoires faisant l’objet d’une lutte collective organisée au titre d’un plan d’action régional campagnols, et figurant dans un arrêté préfectoral de lutte obligatoire, ou sur la liste régionale des communes concernées et établies par la DRAAF. La dose maximale d’application annuelle étant de 2 kilos d’appâts/ha/an, les quantités déjà appliquées en 2021 sur la parcelle (à la canne ou mécaniquement) sont déduites de cette valeur pour définir la quantité limite de ce traitement mécanisé. L’application à la charrue n’est autorisée que si l’indice de présence des campagnols est inférieur à un sur trois. La déclaration de chantier sept jours avant le traitement n’est plus nécessaire, mais le rapport d’intervention au SRAL et à la FREDON dans les 72 h suivant l’application est toutefois maintenu.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les utilisateurs de l’abattoir réunis le 10 novembre à l’initiative du président de la Chambre d’agriculture.
L'abattoir d'Ambert face à son avenir
Le 10 novembre, à l’initiative du président de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, était organisée une réunion d’information…
Parmi les sujets abordés, le projet alimentaire territorial sur le bassin de St-Eloy, mais aussi l’irrigation.
Une sérénité nécessaire dans les exploitations
Chambre départementale d’Agriculture, FNSEA 63 et Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme ont rencontré jeudi 28 octobre Guilhem Brun…
Faucheuse dans un champ
L'attrait pour les légumineuses relance les essais
Cette année encore les conditions climatiques n'ont pas favorisé le développement des légumineuses à graines dont le rendement…
Le Pass'installation pour les jeunes installés
Le 9 novembre, la Fédération des Caisses locales Groupama Puy-de-Dôme organisait sa journée annuelle Pass'installation destinée…
Bâtiment d'élevage
Vingt-et-une nouvelles communes classées en Zone Vulnérable
Suite à la révision des zones vulnérables engagée en 2020, la Préfète coordinatrice du bassin Loire-Bretagne a arrêté, le 30 août…
Les administrateurs de l'APLM ont profité d'une dégustation du fromage de raclette Mont Lait  dans les salons de l'Assemblée nationale pour sensibiliser députés et sénateurs du Massif central à la création d'un label Lait de Montagne.  Ici Eric Germain, trésorier de l'APLM aux côtés d'André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme.
Un label pour valoriser la Montagne
Alors que la notion " Montagne " est aujourd’hui galvaudée sur les marchés des distributeurs, l’Association des producteurs de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole