Aller au contenu principal

EDE / Conseil  Elevage
Pour un suivi facilité du troupeau

Mil’Klic est un logiciel conçu pour les éleveurs afin de suivre au plus près leur troupeau. Il a été mis en service en 2015 et ne cesse d’évoluer pour répondre aux demandes des éleveurs.  

Vivien Ventalon apprécie ces listings de vaches toujours à portée de main  pour mieux suivre la reproduction.

Avec l’augmentation de la taille des cheptels, le suivi quotidien des animaux doit être facilité pour gagner en réactivité et en efficacité. Aujourd’hui, lorsque l’on se connecte à son compte Mil’Klic, on arrive d’abord au tableau de bord. Il permet d’afficher les principaux points du troupeau (niveau de production, alerte mamelle, alerte alimentation, derniers résultats interpro, reproduction).

Une mine d’information au service de la production

Au niveau des contrôles, les éleveurs consultent essentiellement l’historique du troupeau. C’est un onglet intéressant qui récapitule le lait moyen sur les 12 derniers mois, le lait par vache contrôlée, les mois moyens de lactation, les taux, le nombre de vaches contrôlées. Pour avoir une vue globale du troupeau, beaucoup d’éleveurs consultent aussi l’analyse par stade. Il permet de voir l’évolution du lait et les taux en fonction du stade de lactation du troupeau. C’est aussi un bon indicateur pour apprécier si les débuts de lactation démarrent bien ou non par rapport aux milieux et fins de lactation (avec ou non un écart de 5 kg de lait pour chaque stade). Il est possible aussi d’avoir les résultats interpro (tank) dans l’outil " livraison ".
Un autre volet souvent consulté sur Mil’Klic : celui de l’alimentation. Sur l’onglet " alerte alimentation ", les critères sont représentés sous forme de cible : TP faible, TB hors norme, acidose, efficacité rumen. Quand tout va bien, les points sont dans la cible verte, quand il y a un problème, les points sont dans le rouge. Cela est simple, synthétique et on peut voir quelles vaches sont concernées.
Un autre point primordial de l’élevage laitier est celui des cellules. Un onglet santé est ouvert et l’historique individuel reste l’un des plus consulté. Les vaches sont classées en fonction de leur taux cellulaire pour chaque contrôle. Pas besoin de trier sur un bout de papier les vaches les plus infectées et donc à surveiller ! C’est aussi une aide importante pour faire du tarissement sélectif (pour rappel, vaches à moins de 100 000 cellules sur toute la lactation, sans mammite ni sujette aux mammites).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

De gauche à droite : Laurine Rousset, présidente JA43, Eric Richard, président de la section laitière FDSEA43, Stéphane Joandel, président de la section laitière régionale, Vincent  Chirent, producteur de lait 63 et Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA63 ont procédé à une  vérification des prix du lait au supermarché E.Leclerc à Clermont-Ferrand
Les producteurs revendiquent 500 €/1000 litres de lait
Dans un contexte de flambée des prix et de sécheresse sans précédent, les responsables professionnels de la région demandent à la…
Les agriculteurs investissent dans le matériel économe en eau.
Comité départemental de l’eau : un renforcement des mesures de restriction

Le secrétaire général de la préfecture a réuni le Comité départemental de l’eau le 19 juillet afin d’échanger sur la situation…

L’Axe Allier passe en alerte renforcée
A l’issue du Comité départemental de l’eau (CDE) du 9 août, le Préfet a pris le 5ème arrêté de restriction des usages…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal Massif central est venu à la rencontre des producteurs de lait.
Les producteurs de lait toujours dans l’incertitude
Le jeudi 4 août, les producteurs de lait puydômois ont mené une action devant les bureaux de Sodiaal à Clermont- Ferrand avant d'…
Durant les fortes chaleurs, les équipes de castration sont intervenues dans les champs le matin.
Les castrations sur la fin
La castration des maïs semence arrive bientôt à son terme après près d'un mois de travaux mais les fortes chaleurs laissent…
En marron, les communes classées en zone de montagne et qui bénéficient d'une majoration supplémentaire de 15%.
La récupération des eaux pluviales financée
L'Agence de l'Eau Loire-Bretagne double l'enveloppe financière de son appel à projets "économies d'eau dans les élevages" pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole