Aller au contenu principal

Emploi(1)
«Pour nous, Agri Emploi est une force !»

Huit producteurs de pommes de terre se partagent quatre salariés agricoles en période de ramassage. Une opération rendue possible grâce à l’intervention d’Agri Emploi 63.

Afin de résoudre leur problème de main d’oeuvre, huit producteurs de pommes de terre ont fait appel aux services d’Agri emploi 63. A tour de rôle, ils font travailler sur leurs parcelles, quatre jeunes salariés bénéficiaires d’un contrat à durée déterminée (CDD).
Cécile Alvès fait partie de l’équipe. Titulaire d’un BPREA et d’une spécialisation « production porcine », cette jeune femme de 27 ans a fait le choix de l’expérience salariale avant de s’installer. « C’est par l’intermédiaire de mon père agriculteur, que j’ai connu Agri emploi 63. Il cherchait un employé pour l’été, il s’est donc adressé au groupement et c’est là que j’ai fait la connaissance de Christine Cognet, animatrice de Agri emploi 63. Je lui ai alors présenté mon CV et une lettre de motivation, et nous avons listé ensemble mes compétences ».
« Ma mission est de mettre en adéquation les compétences et les besoins des exploitations, explique Christine Cognet. Dans le cas des chantiers de ramassage de pommes de terre, c’est l’esprit d’initiative, de logique et la prise de responsabilité qui étaient recherchés parmi les savoir-faire de Cécile puisqu’elle devait assumer la mission de chef d’équipe».
Très rapidement, Cécile a donc été embauchée par le groupement pour assurer cette responsabilité.
«Cette expérience avec Agri emploi m’offre la possibilité de découvrir d’autres compétences avant de m’installer, et de m’enrichir dans des domaines divers et variés. C’est très formateur » indique la jeune femme. « Et pour nous c’est une force ! » précise Alain Dubesset, producteur de pommes de terre sur la commune d’Effiat, et adhérent du groupement. « Agri emploi est une solution à nos problèmes de main d’oeuvre. Grâce à l’intervention de Christine Cognet nous sommes soulagés des tâches administratives relatives à l’emploi d’un salarié. Nous n’avons pas ce souci, donc pas de risque d’oubli ou d’erreur de déclaration. C’est un confort et un sécurité pour nous. C’est aussi un gage de confiance dans les relations entre employé et employeur ». Alain Dubesset est d’autant plus satisfait de cette prise en charge administrative que dans le cadre d’un premier groupement de producteurs auquel il appartient, il n’y a personne pour assurer cette tâche.
«Facilité et réactivité » sont donc les deux atouts d’Agri emploi. Alain Dubesset espère que l’expérience des chantiers de ramassage de pommes de terre servira de locomotive auprès d’autres agriculteurs du département afin que ceux-ci adhèrent à Agri emploi 63 et puissent bénéficier de ses services, le jour où ils en ont besoin.
(1) financé avec l’aide de la DATAR

 

Vous souhaitez faire paraître une offre d’emploi, contactez
le Pôle Emploi au 04.73.44.45.15
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole