Aller au contenu principal

Portes ouvertes bâtiments, les 18, 19 et 21 octobre en Combrailles

Vous avez un projet de construction ? Vous souhaitez aménager ou rénover l'un de vos bâtiments ? Profitez des journées portes-ouvertes pour préparer au mieux votre projet.

Le projet d’un nouveau bâtiment chez Jean et Dominique Bourdon a été réfléchi et doit être opérationnel pour l’hiver 2017.

Dominique Bourdon élève 95 vaches Limousines dans la commune de Chambon-sur-Lac. Son fils Jean, est en cours d'installation sur la ferme. La formation du Gaec est prévue pour le printemps 2017.

L'installation de Jean a été l'occasion de réfléchir à la construction d'un nouveau bâtiment, l'éta-ble entravée présente sur l'exploi- tation n'étant plus adaptée au travail des éleveurs.

Le futur Gaec a choisi d'investir dans une stabulation économe en paille.

 

Projet

Stéphane Berthin, conseiller à l'EDE, les a accompagnés dans leur projet. « Aujourd'hui, c'est indispensable de réfléchir à un bâtiment économe en paille. D'autant plus en zone de montagne... L'aire paillée intégrale c'est 10kg de paille par vache et par jour ce qui représente un budget conséquent... Et au-delà du coût, il faut de grandes capacités de stockage et un temps de travail important lié au paillage, à la vidange de l'aire paillée... L'aire raclée ou la fosse caillebotis sont un bon consensus entre l'aire paillée intégrale et les logettes. »

Conseils et visites

Dominique et Jean souhaitaient s'orienter vers une aire raclée. Sur les conseils de Stéphane, ils ont visité plusieurs bâtiments ayant participé aux portes-ouvertes organisées par la Chambre d'agriculture et l'EDE. À Bagnols avec une aire paillée et fosse sous caillebotis, ou à St-Dier d'Auvergne avec aire paillée et couloir raclé lisier et enfin à Biollet avec aire paillée et fosse sous caillebotis.

« Nous avions besoin de nous rendre compte de ce que ça donnait concrètement. Visiter plusieurs bâtiments en fonctionnement permet de comparer, de peser le pour et le contre... On a pu échanger sur les avantages et les inconvénients de chaque aménagement » déclare Dominique. « Au départ on voulait partir sur une aire raclée, pensant que l'on ferait davantage d'économies... ».

« Les aires raclées c'est très bien, ça fonctionne déclare Stéphane, mais lorsque l'on a des topographies très accidentées comme en montagne, ça demande de gros travaux de terrassement pour faire une plateforme pour mettre le bâtiment et la fosse. Et puis avec l'altitude il y a aussi la problématique de la gestion du racleur en périodes de gelées. Dans leur cas, la fosse caillebotis est beaucoup plus adaptée ».

Un constat que les éleveurs ont pu confirmer lors des visites de bâtiments.

« Grâce aux conseils de Stéphane et aux différents échanges avec les éleveurs lors des visites, on a réajusté notre projet. La fosse caillebotis est plus adaptée à nos besoins. »

Dominique et Jean ont déposé leur permis de construire.

Le projet devrait commencer dans l'été pour un bâtiment opérationnel pour l'hiver 2017.

Pour tout renseignement : Territoire Combrailles 04 73 85 82 43.

Huit exploitations ouvrent leurs portes

 

Les 18, 19 et 21 octobre à partir de 14h en Combrailles.

 

Mardi 18 octobre

- Gaec du Puy à Ayat-sur-Sioule / Lait

- Gaec des Patureaux à St-Pardoux / Viande

- Franck Monier à Orcines / Ovins

 

Mercredi 19 octobre

- Earl du Montaurier à Combrailles / Lait

- Gaec du Bois de la Brousse à Charensat / Viande

 

Vendredi 21 octobre

- GAEC Poughon à Biollet / Viande

- Marie-Annie Couperier à St-Ours les Roches / Lait

- Gaec du Suc à Pulvérières / Lait.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole