Aller au contenu principal

FNSEA 63
Point sur la contractualisation le lundi 17 janvier prochain

La loi EGAlim 2 concrétise la construction du prix des productions agricoles en marche avant : une avancée significative pour le respect du coût de production.

La rémunération des exploitants est une préoccupation majeure pour le syndicalisme agricole. Ainsi, grâce à une mobilisation importante depuis 2015 et une volonté ferme de faire reconnaître les coûts de production des agriculteurs dans la chaîne de commercialisation, les lois Egalim 1 puis 2, ont été promulguées.
La dernière loi Egalim 2 introduit la contractualisation obligatoire et pluriannuelle, avec une prise en compte dans la mécanique de calcul du prix, des coûts de production établis par les interprofessions.
" Cette occasion est à saisir, pour transformer l’essai d’une meilleure rémunération assure un communiqué de la FNSEA 63. Comme dans les autres secteurs économiques, il est vital pour l'agriculture de répercuter les coûts réels de production. Les agriculteurs en ont désormais le droit au travers de la mise en œuvre de la loi, ils doivent s'en emparer.  Au regard de l’inflation actuelle, il est plus qu’urgent que la profession agricole ait un revenu décent" martèle le syndicat.
Afin de faire un point  sur la question de la contractualisation et ses avancées en production de viande bovine, la FNSEA 63 donne rendez-vous aux éleveurs et à la presse le lundi 17 janvier prochain à 14h au Gaec du Puy Giroux (Domaine du Pradet à Romagnat).
Philippe Chopin, Préfet du Puy-de-Dôme, sera présent à cette rencontre et interviendra à l’occasion d'une conférence de presse.

Où trouver un contrat type ?

Rendez-vous sur le site internet de L’Auvergne Agricole, en scannant ce QR code, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur la contractualisation avec la possibilité de télécharger un contrat vierge.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Une aide à l'alimentation animale est allouée aux éleveurs pour couvrir une partie de la hausse des charges à laquelle ils sont confrontés depuis l'explosion de la guerre en Ukraine.
Plan de résilience : l'aide à l'alimentation animale
Dans le cadre du plan de résilience et pour faire face à la hausse de charges d’exploitation, le gouvernement octroie aux…
Nicolas Chatard, nouveau président JA63.
Le nouveau président de JA 63 entre innovation et persévérance
Nicolas Chatard a été élu président du syndicat Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme avec une nouvelle équipe et succède ainsi à…
Le COTI du 5 mai dernier a rassemblé, à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, la profession agricole et para-agricole, des élus locaux et l'enseignement agricole.
Installation/transmission et DJA, évolutions plus ou moins favorables
Une nouvelle DJA financée, non plus par le Feader mais par les Régions, devrait voir le jour le 1er janvier 2023 avec un montant…
Après plusieurs années d'augmentation, les effectifs de la Limousine se stabilisent en 2022.
L’Aubrac et la Limousine augmentent, la Salers se stabilise et la Charolaise décroche
Les effectifs bovins allaitants dans le Puy-de-Dôme sont en baisse chaque année mais certaines races résistent mieux que d'autres…
« Le contrat : une arme de proposition massive que doivent utiliser les éleveurs »
Alors que la décapitalisation s’accélère dans un contexte de hausse de charges sans précédent, la vente des animaux aux coûts de…
La journée de démonstration de matériel à Moureuille, le 20 avril, a attiré une trentaine de visiteurs.
La Cuma des Prés se tourne vers l’avenir
La Cuma des Prés à Moureuille compte une vingtaine d'adhérents qui ont accès à du matériel performant grâce à la collectivité.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole