Aller au contenu principal

IRRIGATION
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?

Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une demande sur le site FranceAgrimer, une fiche est à compléter et à retourner à la DDT.

Irrigation

Dans le cadre du plan de relance, il est possible de solliciter des équipements d’irrigation pour faire face aux aléas climatiques (volet aide aux agroéquipements nécessaires à l’adaptation au changement climatique). 
Préalablement à la demande de subvention, une fiche détaillée doit être soumise à la DDT (modèle ci-contre), accompagnée des devis détaillés et chiffrés. Cette fiche a pour but de préciser la localisation des terres irriguées, la justification d’un moyen de mesure ou l’achat de ce moyen à travers le projet et les éléments permettant de démontrer l’économie d’eau réalisée. La DDT devra retourner cette fiche cachetée pour permettre l’établissement de la demande de subvention sur le site de France AgriMer.
Cette fiche peut être retournée par mail accompagnée des devis nécessitant un avis de la DDT à cette adresse : ddt-modernisation@puy-de-dome.gouv.fr
Elle est disponible sur demande auprès de la FNSEA 63 ou de la DDT.

S'adapter au changement climatique

Le plan de relance prévoit une mesure "aide aux agroéquipements nécessaires à l’adaptation au changement climatique".
Les matériels éligibles sont :
• protection contre le gel (bâches, tours à vent, convecteurs... )
• protection contre la grêle (filets paragrêle, capteurs ou radars de détection, ...)
• protection contre la sécheresse (sondes tensiométriques, matériel de stockage et de traitement des eaux de pluie, filets d'ombrage, goutte à goutte, impluvium, micro-irrigation, micro-fertilisation, rampes, pivots, sondes,  ...)
Remarque : Les équipements d'irrigation/ projets sont également subventionnables via le programme de développement régional du Conseil Régional (PDR).
Renseignez-vous auprès de votre conseiller pour bénéficier du montage le plus avantageux. (à mettre en avant si possible)£.
Les modalités :
• Montants de dépenses éligibles :  de 2 000€ à 40 000 € HT (soit 8 000€  à 16 000 € d'aide maximum). Pour les CUMA, le plafond des dépenses éligibles est fixé à 300 000 € HT
• Taux d’aide de 40% avec une bonification jeune installé (<40 ans) ou CUMA de 10 points,
Il n'est pas possible de cumuler les demandes entre le dispositif aléas et le dispositif conversion des agroéquipements.
Le dépôt des dossiers est ouvert  jusqu’au 31 décembre 2022, dans la limite des crédits disponibles.              

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Mathieu Peyrat a repris l'exploitation de François Dauphin à Job.
" J'ai eu la chance d'avoir le repreneur sous la main"
Plusieurs journées autour de la cessation et reprise d'exploitation sont organisées dans le Puy-de-Dôme. L'occasion de rencontrer…
Ovins dans une étable
La filière ovine puydômoise à la recherche de repreneurs
Le renouvellement des générations est également un enjeu pour les filières puisqu'il assure le maintien du maillage des activités…
Emmanuel Bernard, Bruno Dufayet et Jonathan Janichon face aux représentants des éleveurs de la région Auvergne Rhône Alpes mardi 16 février à Aubière.
Les éleveurs allaitants mettent la pression sur le gouvernement
 Prix en berne, échec du plan-filière, négociations difficiles de la Pac, indifférence et passivité gouvernementale... Les…
Le 17 février, une trentaine d'agriculteurs a répondu présent à l'invitation de la Chambre d'agriculture autour d'une réunion d'information sur la mise en place d’une filière légumes dans le Puy-de-Dôme.
Légumes de plein champ : les prémices de la filière
Le 17 février dernier, la première réunion d'information autour de la production de légumes de plein champ marque le début des…
L’appel des 45 parlementaires pour une PAC juste et durable
A l'initiative d'André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, 45 parlementaires de toutes sensibilités, ont lancé officiellement,…
Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA63 et Quentin Baumont, président de JA63
"Nous ne lâcherons rien !"
Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA63 et Quentin Baumont, président de JA63, reviennent sur les raisons de la mobilisation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole