Aller au contenu principal

PAC : déclaration des aides animales

Les déclarations des aides animales dans le cadre de la PAC sont possibles depuis le mardi 2 janvier.

N’hésitez pas à contacter la DDT du Puy-de-Dôme pour toute question ou aide.

Les demandes d'aides animales se déclarent uniquement sur internet. Sur le site Télépac les formulaires et notices 2018 sont disponibles et consultables pour effectuer votre déclaration. Il faut vous connecter à votre espace personnel puis vous rendre dans le menu « téléprocédures » situé à gauche de la page.

Cliquez alors sur l'aide qui vous concerne : « ABA/ABL 2018 », «Aides ovines 2018 » ou « Aides caprines 2018 ».

La première étape de votre télédéclaration consiste à vérifier les données enregistrées pour votre exploitation (adresse, téléphones, mails, coordonnées bancaires).

 

Aide ovine

Depuis le mardi 2 janvier 2018 et jusqu'au mercredi 31 janvier 2018

Pour bénéficier de cette aide, vous vous engagez à détenir au minimum 50 brebis pendant une période de détention obligatoire qui s'étale du 1er février au 11 mai 2018. Vous devez ensuite indiquer le nombre d'animaux pour lesquels vous demandez l'aide (il est à noter que l'aide est majorée pour les 500 premières brebis) ainsi que les informations nécessaires au calcul d'un ratio de productivité (pour 2017 le nombre d'agneaux vendus, le nombre d'agneaux nés, le nombre de brebis présentes).

Aide caprine

Depuis le mardi 2 janvier 2018 et jusqu'au mercredi 31 janvier 2018

La demande d'aide déclenche là aussi une période de détention obligatoire des animaux du 1er février au 11 mai 2018. Durant cette période vous vous engagez à maintenir un effectif minimum de 25 chèvres pour être éligible.

Aide aux bovins allaitants (ABA) et aides aux bovins laitiers (ABL)

Depuis le mardi 2 janvier 2018 et jusqu'au lundi 15 mai 2018

Pour bénéficier de l'ABA, il faut détenir au moins 10 vaches ou 10 UGB (vaches, chèvres ou brebis dont au minimum 3 vaches). La demande de ces aides déclenche une période de détention obligatoire des animaux de 6 mois à partir du lendemain du dépôt de la déclaration. Les nouveaux producteurs de vaches allaitantes peuvent primer des génisses à hauteur de 20 % des vaches présentes.

 

Pour toutes les aides vous préciserez obligatoirement la localisation des animaux : bâtiments d'élevage, îlots figurant dans votre registre parcellaire 2017 ou îlots qui n'y figurent pas (précisez les communes de ces nouvelles parcelles).

Pour la dernière étape, n'oubliez pas de « signer électroniquement la déclaration » pour valider votre demande d'aide. Vous recevrez alors un accusé réception de dépôt de votre demande via votre boîte mail.

Si vous avez des doutes, des questions, besoin d’informations ou d’aide, n’hésitez pas à contacter la DDT63 au 04 73 42 14 06.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole