Aller au contenu principal

PAC 2020, n’attendez pas pour faire votre déclaration avant le 15 mai !

Les exploitants agricoles ont jusqu’au 15 juin pour faire leurs déclarations PAC 2020 sur Télépac. « Mais pour un meilleur déroulement de la campagne, il est primordial de faire votre déclaration dès maintenant » insiste l’administration.

Tous les exploitants sont invités à faire sans attendre leur déclaration sous TéléPAC (https://www.telepac.agriculture.gouv.fr/telepac/auth/accueil.action)

Dans un communiqué récent, la préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’inquiète du faible nombre de déclarations PAC 2020 effectuées à ce jour par les agriculteurs.

Un retard d’une dizaine de jours

L’annonce du confinement et le report de la date limite de dépôt des demandes du 15 mai au 15 juin semblent avoir ralenti le démarrage des télédéclarations débutées le 1er avril. En effet, « les 20 premiers jours de cette campagne font apparaître un retard important du nombre de dossiers déclarés par rapport à la même période de l’année 2019 » indique la préfecture de région.

Un démarrage alors timide, constaté également dans le Puy-de-Dôme par Alfred Gros, chef du service économie agricole à la DDT, « à ce jour (ndlr au 27 avril) nous enregistrons près de 1300 télédéclarations signées. On peut dire que le rythme s’accélère puisqu’au 19 avril nous n’en constations que 1000. » Pourquoi un tel retard ? Selon le chef de service,  ce retard est « d’une dizaine de jours . Celui-ci s’explique notamment par une première semaine d’hésitation, suite à l’annonce du confinement. Les agriculteurs et les sept organismes de service ont dû faire leurs premiers pas dans un accompagnement à distance totalement inhabituel ; chacun devant trouver ses marques rapidement. Les organismes y compris la DDT ont dû par ailleurs adapter leur fonctionnement sans pouvoir recruter des collaborateurs. Puis il y a eu la période des semis et des travaux aux champs qui ont occupé les exploitants à d’autres tâches que les télédéclarations PAC »

Ne pas attendre le 15 mai

Alfred Gros insiste toutefois sur l’importance du 15 mai, « date qui reste celle à laquelle seront appréciés les engagements du demandeur, notamment en ce qui concerne la date à laquelle les parcelles déclarées sont à disposition de l'exploitant » explique-t-il. Il insiste aussi sur le fait que les dossiers déposés avant le 15 mai seront instruits dans la foulée et permettront ainsi d’assurer le maintien du calendrier de paiement des acomptes en octobre 2020.

Tous les exploitants sont donc invités à faire sans attendre leur déclaration sous TéléPAC (https://www.telepac.agriculture.gouv.fr/telepac/auth/accueil.action), ou à se rapprocher d’un des 7 organismes de service qui proposent un accompagnement à la déclaration PAC dans le département. Le chef du service économie agricole se dit « confiant » quant à la réalisation des télédéclarations. « On ne sera pas à 100% au 15 mai, mais nous devrions approcher les 70% de demandes signées ». Quant à savoir comment les choses vont se passer après le 1 mai, « c’est l’inconnu ! répond Alfred Cros. Pourrons-nous accueillir du public ? Recevoir les agriculteurs pour leurs demandes Pac ? Aller sur le terrain ?... Aucune certitude pour le moment. »

Plus d'infos...

Pour toutes les questions liées à la déclaration, un numéro vert est à disposition au 0800 221 371.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pour Patrice Gandeboeuf, producteur laitier individuel, le Service de Remplacement est la seule solution pour partir en vacances.
"Sans le Service de remplacement 63 je ne partirais pas en vacances"
Patrice Gandeboeuf est producteur laitier individuel et chaque année il s'offre une semaine de vacances en famille grâce au…
Cédric Mandin est éleveur en Vendée. Il est secrétaire général de la  Fédération nationale bovine.
« Eleveurs, retenez vos animaux pour peser sur les prix »
Malgré un bon niveau de consommation et d’export, les prix payés aux producteurs de viande bovine n’augmentent pas. Pour faire…
Le changement de calcul de l’aide et la suppression de l’aide à la vache allaitante sur notre bassin naisseur peut avoir des répercussions économiques importantes pour les élevages allaitants.
La PAC changera-t-elle de cap en 2023 ?
Même si certains points méritent des clarifications, les grandes orientations de la future Pac sont désormais définies. Mais les…
Denis Aubert, président de la société laitière de Laqueuille, entouré par le sénateur Laurent Duplomb et le président de Sodiaal, Damien Lacombe.
« Le consommateur doit payer la valeur du produit qu'il achète »
La crise sanitaire n’a pas épargné la société laitière de Laqueuille dont le chiffre d’affaires a chuté de deux millions d’euros…
Quelques parcelles d'orge et de blé ont été moissonnées dimanche dernier avant d'être stoppées par le retour de la pluie.
Les moissons se font attendre...
Après un mois de pluie l'heure des moissons approche mais l'humidité ambiante fait craindre un déclassement des récoltes. Le…
Andrée Tisserand en entretien PAI avec 2 candidats à l'installation. Céline Baudry, infirmière, et Valentin Port , ingénieur, portent un projet à deux familles de paysan boulanger et une chèvrerie.
PAI, le passage obligé pour s'installer
Andrée Tisserand, conseillère Point Accueil Installation (PAI) à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, informe et oriente les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole