Aller au contenu principal

Interview
« Nous avons besoin de lisibilité ! »

La filière avicole régionale souhaiterait rapidement connaître la stratégie du groupe LDC, repreneur du groupe Arrivé. Le point avec Jacques Force, président de l’interprofession.

Jachy Force, Président de l’Association Auvergne développement avicole

La filière avicole régionale souhaite connaître rapidement la stratégie du groupe LDC, repreneur du groupe Arrivé. Le point avec Jacques Force, président de l'interprofession.

L'avenir de la production avicole auvergnate passe par le site de Saint-Germain-des-Fossés dans l'Allier. Où on est-on aujourd'hui de la reprise du groupe Arrivé ?
Jacques Force : Le groupe LDC (Poulets de Loué) devrait reprendre le site. Nous n'avons pas d'inquiétude là-dessus. En revanche, depuis le mois de juin, le plan de restructuration entre Arrivé et LDC traîne, si bien que nous n'avons pas encore d'interlocuteur bien identifié.

En quoi est-ce problématique?
J.F. : Tant que nous n'avons pas d'interlocuteur précis, nous ne pouvons pas avancer sur des projets tels que la mise en place d'une gamme de produits élaborés avec des volailles sous IGP. Nous avons besoin de connaître la stratégie du groupe et leur priorité. Depuis deux ans, la filière avicole auvergnate travaille avec le soutien du pôle de compétitivité Innoviande pour développer le créneau de la fabrication de produits élaborés sous IGP.
Ce projet répond à une demande celle des consommateurs, qui aux poulets entiers, préfèrent des morceaux découpés, voire cuisinés.

Où en t-on aujourd'hui ?
J.F. : Depuis 2007, l'interprofession porte ce projet, mais, à présent, nous sommes entrés dans la phase des essais réels. En tant qu'interprofession, nous ne pouvons pas aller jusqu'à la fabrication, c'est pourquoi nous avons besoin d'un opérateur qui nous épaule. Ce projet est important pour la filière, car il répond mieux à la demande des consommateurs. Si les plats préparés à base de poulets existent déjà sur le marché, ils sont réalisés à partir de matières premières la plupart du temps importées. En Auvergne, nous souhaitons nous différencier en utilisant des produits sous IGP.

Globalement, comment se porte actuellement le marché de la volaille ?
J.F. : Les mises en place continuent et les investissements dans les poulaillers se poursuivent. Même si les prix ne s'envolent pas, nous sommes loin des difficultés que rencontrent les autres filières agricoles. C'est le principe de la contractualisation basée sur une politique de la demande et non pas sur une politique de l'offre qui contribue à nous préserver. D'où l'intérêt d'avoir un interlocuteur bien défini, pour qu'un tel système soit efficace.

 

 

Renouvellement du Conseil d'administration
Présidé par Jacques Force, éleveur à Arlanc dans le Puy-de-Dôme, l'interprofession regroupe des entreprises de l'amont, plus de 1000 ateliers d'élevage et plusieurs outils d'abattage-découpe.
A l'occasion de l'assemblée générale, les participants ont procédé au renouvellement des administrateurs. Marc Saulnier (Arrivé), Didier Gilbert (Gevaba) et Thierry Chevalier (Sanders) ont ainsi été reconduits.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole